• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Critérium de Lisieux : le Breton Warren Barguil s'impose devant les Normands

Malgré la pluie, les coureurs ont fait le show devant 15 000 spectateurs mardi 30 juillet 2019, dans les rues de Lisieux. / © France 3 Normandie
Malgré la pluie, les coureurs ont fait le show devant 15 000 spectateurs mardi 30 juillet 2019, dans les rues de Lisieux. / © France 3 Normandie

Warren Barguil a remporté la 38ème édition du critérium de Lisieux, mardi 30 juillet au soir. Le champion de France en titre s'est distingué devant les Normands.

Par PC / FT

48 heures à peine après la fin du Tour de France, les coureurs étaient en piste à Lisieux dans le Calvados (14). Le Breton Warren Barguil a remporté le 38ème critérium de Lisieux, pour la troisième fois mardi 30 juillet.

Les sept Normands présents sur la Grande Boucle - Mikaël Cherel, Guillaume Martin, Anthony Delaplace, Amaël Moinard, Paul Ourselin, Benoît Cosnefroy et Alexis Gougeard - étaient de la partie pour participer au premier critérium de l'été. Devant 15 000 spectateurs, les coureurs ont fait le show pendant près de deux heures dans les rues du centre-ville de la commune calvadosienne.

Mikaël Cherel s'installe à la deuxième place du podium, suivi d'Amaël Moinard.
 

Ambiance plus décontractée

Bains de foule et séances d'autograhes. Les critériums sont l'occasion pour les coureurs de pédaler dans une tout autre ambiance. "Pendant le Tour de France, on est concentré. On est dans nos bus. On sort cinq minutes avant le départ, on n'a donc pas trop le temps. On est vraiment concentré sur le Tour et la performance", explique Anthony Delaplace. Le coureur 90e du Tour de France reconnaît : "le critérium c'est l'occasion d'être plus décontracté, de signer des autographes et de prendre le temps sans stress". 

"Après une course de trois semaines, [...] c'est un peu bizarre de s'arrêter d'un coup et de se retrouver dans son canapé à ne rien faire. Il peut y avoir une petite dépression post-course", confie Guillaume Martin. Ce Normand, 12e du Tour de France, ajoute : "c'est bien de redescendre en douceur en faisant quelques critériums et à fortiori dans la région".
 
Reportage de Florent Turpin et Guillaume Le Gouic
 

Sur le même sujet

Saint Hellier les parents d'élèves se mobilisent pour obtenir un maître d'école

Les + Lus