Clap de fin pour le festival du cinéma américain de Deauville

© Droits réservés
© Droits réservés

Carton plein pour le film « Bull » d’Annie Silverstein qui a été primé 3 fois dans le palmarès de la 45ème édition du festival du cinéma américain de Deauville. "Bull", c'est un drame social dans l'Amérique de Trump.
 

Par Julie Howlett

Des jurys unanimes pour saluer ce premier long métrage de la réalisatrice Annie Silverstein. Le film retrace le parcours d'une adolescente de 14 ans, Kris, délinquante, obligée d'aider une vieille gloire du rodéo, qui va lui transmettre sa passion de la monte de taureaux à cru.
 
© Droits réservés
© Droits réservés


Le film a reçu le Grand Prix du jury présidé par Catherine Deneuve mais aussi celui de la presse. Enfin, le jury Révélation mené par l'actrice Anna Mouglalis a lui aussi remis son prix à ce long-métrage, qu'elle décrit comme "un film politique sans jamais être dogmatique".
Ce premier film "dresse un tableau extrêmement juste et troublant de l'Amérique de Donald Trump, cette Amérique abandonnée par ses politiques que ce soit dans l'école ou dans la santé", a t-elle ajouté.
 
Anna Mouglalis, présidente du jury de la Révélation / © J. Howlett
Anna Mouglalis, présidente du jury de la Révélation / © J. Howlett

Par ailleurs, le talent de la jeune actrice Amber Havard qui incarne Kris dans "Bull" et qui trouve là son premier rôle a été largement salué.
 
Amber Havard joue le rôle de Kris / © Droits réservés
Amber Havard joue le rôle de Kris / © Droits réservés


Une 45ème édition qui fait la part belle aux femmes


Ce film qui a fait l'unanimité est un film d'émancipation féminine et réalisée par une femme. Le palmarès suit donc la tonalité de cette 45ème édition présentée comme féminine avec deux présidentes de jury (Catherine Deneuve et Anna Mouglalis), des actrices mises à l'honneur (Kristen Stewart, Geena Davis et Sophie Turner) et 6 films réalisés par des femmes sur 14 films en compétition.
 
L'actrice Kristen Stewart sur le tapis rouge de Deauville / © J. Howlett
L'actrice Kristen Stewart sur le tapis rouge de Deauville / © J. Howlett
 

Deux Prix du Jury ex-æquo


Le jury présidé par Catherine Deneuve a récompensé deux films pour le prix du jury : "The Climb" de Michael Angelo Covino, une comédie sur l'amitié entre deux hommes et un film beaucoup plus sombre "The Lighthouse", un film étrange et esthétique de Robert Eggers sur deux gardiens de phare, isolés sur un rocher en pleine mer balayé par les éléments. La solitude et l'alcool les feront sombrer dans la folie.

 
 


Prix spécial du 45ème festival


Par ailleurs, Catherine Deneuve a remis un "Prix spécial du 45ème festival" pour récompenser "Swallow", de Carlo Mirabella-Davis. 
C’est l’histoire d’une femme au foyer qui semble mener une vie parfaite mais qui lorsqu'elle apprend qu’elle est enceinte développe un trouble compulsif alimentaire, la maladie de Pica (caractérisé par l'ingestion d'objets dangereux).
Le réalisateur Carlo Mirabella-Davis s'est inspiré de sa grand-mère, victime de Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC) pour son premier long métrage de fiction.
 


Prix du Public


Quant au public, il a plutôt été séduit par "The Peanut Butter Falcon" de Tyler Nilson et Michael Schwartz, un premier film avec Shia LaBeouf et Dakota Johnson, l'histoire de Zac, un jeune homme atteint de trisomie cherchant à vivre son rêve de devenir catcheur professionnel. Il s'enfuit de son foyer et rencontre Tyler, une petite frappe en cavale qui va devenir son improbable coach et compagnon de route.
 
 

Prix d'Ornano-Valenti  pour "Les Misérables"


Prix du jury au Festival de Cannes en mai dernier,  «Les Misérables» réalisé par Ladj Ly a reçu le prix d’Ornano-Valenti 2019 (prix qui récompense un premier film français, dans le but d'aider à sa reconnaissance, sa promotion et son exportation).
C'est une chronique sociale dans une cité de banlieue qui raconte l'histoire de Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg qui intègre la Brigade anti-criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux « bacqueux » d'expérience, et découvrir rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu'ils se trouvent débordés lors d'une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes. Un film qui sortira en salle le 20 novembre prochain.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019

Les + Lus