Deux bateaux coulent dans le port de Deauville en pleine nuit : une barrière anti-pollution installée

Une barrière anti-pollution a été posée, une enquête serait ouverte / © Claude Leloche
Une barrière anti-pollution a été posée, une enquête serait ouverte / © Claude Leloche

Les deux chalutiers ne sont plus utilisés depuis de nombreuses années. Leurs propriétaires à la retraite ont assisté impuissant au triste spectacle dans le port de Deauville : le Christina et le Briscart sont au fond de l'eau. Un coup de vent serait à l'origine de leur naufrage. 

Par Alexandra Huctin

Les deux petits navires de pêche sont amarrés dans le port de Deauville depuis très longtemps. Ils attendent sans bouger les marées, sans vraiment naviguer. Depuis 2014 et 2017, leurs propriétaires respectifs n'ont plus de permis d'exploitation. Le temps de la retraite était venu. 

Cette nuit, celle du jeudi 10 au vendredi 11 octobre 2019, les deux bateaux, accostés l'un à l'autre, ont coulé à pic dans le port de Deauville. C'est un coup de vent qui aurait provoqué les dégâts. Selon les premiers éléments connus, le premier, nommé Le Briscart a commencé à prendre l'eau en premier. Il a ensuite enmené dans son nauffrage le Christina. 

 Photo- Le naufrage
Dans le port de Deauville, les deux bateaux au fond de l'eau / © G.Louis
Dans le port de Deauville, les deux bateaux au fond de l'eau / © G.Louis

Ce matin, les autorités maritimes ont immédiatement entouré les épaves d'une barrière anti-pollution. 

Le propriétaire du Christina est désemparé devant le spectacle des deux épaves au fond de l'eau :  "J'espérais pouvoir vendre mon bateau pour payer ma retraite.". Un moteur neuf avait d'ailleurs été installé sur le chalutier qui a déjà connu des soucis, il y a quelques mois.


Photo- Le Christina lors d'une sortie en mer en 1995. 
au temps de la belle vie du Christina en 1995 / © DR
au temps de la belle vie du Christina en 1995 / © DR

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus