Gros retards en gare Saint-Lazare : des trains supprimés au départ, droit de retrait et les voyageurs normands au milieu

La Gare de Paris-Saint-Lazare bondée après 16H30 ce 16 octobre 2019 / © UDUPC
La Gare de Paris-Saint-Lazare bondée après 16H30 ce 16 octobre 2019 / © UDUPC

Une grève surprise liée à un droit de retrait inopiné du personnel roulant a surpris les Normands en gare Saint-Lazare ce mercredi 16 octobre 2019. Le Paris-Rouen-Le Havre et le Paris-Caen-Cherbourg ont subi de gros retards avec même des trains annulés dès 16H49. 

Par Alexandra Huctin

"Le 3351 de 17H45, assurant Paris-Caen,  ce fût pour nous  un bel exemple de stress. Alors que d'autres trains ont été annulés plus tôt. Ce train était,, du coup, archi bondé au départ. Puis à l'heure annoncée, il ne démarre pas mais au micro une voix demande aux voyageurs de redescendre, et de changer de voie, de passer de la 24 à la 22. Vous imaginez l'ambiance et la panique sur le quai et dans les voitures",  Pierre Dumont, le secrétaire de l'association des Usagers du Paris Caen Cherbourg n'a pas du tout envie d'en rigoler. "Les usagers sont à bout. C'est beaucoup de stress. Depuis le mois de mai c'est n'importe quoi. Et ça empire de jour en jour."
 

Un droit de retrait qui peut durer 


Il va falloir pourtant qu'ils s'arment de patience, les Normands. Le personnel roulant a fait jouer son droit de retrait vers 16 heures, ce mercredi 16 octobre. "Un mouvement qui fait suite, comme lundi, aux 7 agressions d'agents du week-end dernier. Des discussions sont en cours avec la direction. Les syndicats pour le moment ne disent pas quand la reprise du travail sera effective", explique la SNCF au téléphone. 

Twitter- le début des difficultées ce 16 octobre ont débuté vers 16H, la soirée risque d'être longue à bord des trains vers la Normandie : 


Ce nouveau mouvement de grève est donc le deuxième de la semaine après celui de lundi qui a précédé la grève de mardi et celui de ce mercredi 16 octobre ouvre à son tour, la nouvelle journée de grève prévue Vendredi sur les lignes normandes. Effectivmeent, la semaine a été (et sera) très compliquée.


Le train reliant la capitale au Havre et celui reliant Paris à Caen -Cherbourg sont touchés en premier lieu.

Des trains sont annulés au dernier moment et d'autres sont transformés en "omnibus" qui s'arrêtent dans toutes les gares, allongeant beaucoup le temps de transport. Des trains, qui plus est, sont bondés, pour absorber le surplus de ceux qui ne sont pas partis. 


Les agents sont dans une période compliquée avec leur direction et sont eux aussi en grande difficulté, on les comprend. Mais pour nous , c'est l'enfer. Le travail et la vie famille en prend un sacré coup. On est en plein stress (Pierre dumont, de l'Udupc) 



Depuis le début de l'année 823 heures de retards sont enregistrées sur le Paris-Caen-Cherbourg. L'année précédente avait été horrible, encore plus. Mais la particularité de 2019 c'est que les ennuis ont commencé avant l'été et depuis, rien ne va plus.

Le transfert de compétence à la Région source de problèmes ?


"Les agents nous disent qu'en Normandie, ça va être très tendu début 2020. Rien pour nous rassurer alors que les horaires changent dans le mauvais sens. Comment expliquer à son patron que désormais vous arriverez 30 minutes plus tard le matin et que vous devrez partir 30 minutes plus tôt ? Y a plein de gens qui ont le moral à zéro avec tout ça !", renchérit Pierre Dumont.


Alors qu'ils ne savent pas quand le trafic reprendra normalement, ce 16 ou 17 octobre. Une nouvelle grève est annoncée ce 18 octobre. Ils viennent de l'apprendre. 

Pour le Paris-Caen, elle devrai,t selon les prévisions qui leur sont communiquées, toucher 75 % du trafic. Entre Caen et Cherbourg des bus devraient remplacer les trains dans les deux sens.
 

Fin du droit de retrait ce 17 octobre


En fin de matinée, ce 17 octobre le droit de retrait était terminé, selon la communication de la SNCF. Et la ciruclation des trains a repris progressivement dansla matinée.

Des perturbations ont persisté sur la ligne Paris-Le Havre après la chute d'un arbre.

Twitter- TER Normandie- " Un arbre est tombé entre le Havre et Honfleur"


Quant à la grève annoncée pour la journée du 18 octobre, les informations sur le trafic du jour sera communiqué en fin de journée. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus