• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“Les désobéissants”, samedi 17 janvier

Au Chefresne, un petit village de 310 habitants dans le Sud Manche, des paysans, des citoyens, des riverains se battent contre l’implantation d’une ligne à Très Haute Tension dans leurs champs.

Par Catherine Gauberti

Un documentaire de Delphine Aldebert
52 minutes.
Co-produit par Antoine Martin Productions / France 3 Basse-Normandie / France 3


► Les désobéissants, sur France 3 Basse-Normandie
samedi 17 janvier à 15h25 


Pendant plusieurs années, un village du Sud-Manche, s'est battu contre l'implantation d'une ligne électrique à Très Haute Tension au milieu des champs.
Ce village, c'est le Chefresnes, 310 habitants.
Des agriculteurs, des riverains, des citoyens, se sont mis sur la route du rouleau compresseur que représente un projet de cette envergure.

Parmi ces militants anti-THT de la Manche, on trouvait aussi des "activistes professionnels" comme Xavier Renou, un ancien de Sciences-Po, qui a été formé aux techniques de "désobéissance civile" par Greenpeace.

Il est aujourd'hui le chef du collectif de militants altermondialistes les "Désobéissants". Xavier Renou, personnage provocateur et médiatique, milite partout où la contestation s'active et organise des stage de formation à "l'action directe non-violente et à la désobéissance civile".
(Lire le long portrait que Le Monde avait consacré à Xavier Renou en 2009). 

BA Les désobéissants 17 janvier 2015

Note d'intention de la réalisatrice et du producteur


En Normandie, au Chefresne, un petit village de 310 habitants dans le Sud Manche, des paysans, des citoyens, des riverains se battent contre l’implantation d’une ligne à Très Haute Tension dans leurs champs.

RTE et l’Etat ont fait basculer leur vie dans un combat de longue haleine qui va durer sept ans. Jamais Martine, Yves ou encore Jean-Claude n’auraient imaginé un jour entrer ainsi en résistance. Leurs terres sont saccagées au motif de l’intérêt général et leurs vaches vont subir les conséquences sanitaires de cette ligne de 400 000 volts. Ils sont confrontés à une injustice qui les touche dans leur identité profonde. Ils sont devenus militants et résistants par nécessité. Une opposition résolue à des décisions pourtant prises dans un cadre légal et démocratique.

Xavier Renou est un activiste professionnel. Il en a fait un mode de vie. Il est à la tête aujourd’hui d’un véritable réseau de Désobéissants. C’est un militant de conviction. Il est dans le droit fil des grands précurseurs de la désobéissance civile : Henry David Thoreau, Lanza del vasto, Gandhi. Cet ancien de Sciences po a été  formé aux techniques de désobéissance civile par Greenpeace. Il transmet aujourd’hui son savoir-faire et milite partout où la contestation s’active.

D’un côté, l’activisme prémédité, planifié, volontairement médiatisé de Xavier Renou. De l’autre, la nécessité de la résistance mais aussi la désespérance solitaire des habitants du Chefresne.

Alors qu’au Chefresne, les citoyens subissent une agression, Xavier Renou recherche la confrontation. Alors qu’au Chefresne, les paysans résistent en respectant la loi, Xavier Renou et son collectif l’enfreignent délibérément. Une stratégie clairement assumée.


► Les désobéissants, sur France 3 Basse-Normandie
samedi 17 janvier à 15h25 

A lire aussi

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019