Histoire de se balader

Chaque dimanche à 12h55 sur France 3 Normandie
Logo de l'émission Histoire de se balader

Histoire de se balader dans la Normandie souterraine

© MediaTV
© MediaTV

Après les falaises d'Etretat et ses vignes haut perchées, direction le monde souterrain de la Normandie. Vincent Chatelain met son casque et nous emmène dans la froidure de la glacière de Caen, la grotte des Petites Dalles, le hameau troglodyte d'Orival et part en mission de sauvetage à Caumont.

Par CG

Revoir l'émission

Célèbre pour l’export de sa pierre de taille, la Normandie compte d’innombrables carrières, dont l’extraction aurait commencé dès l’époque Gallo-Romaine. Au fil des siècles, elles ont connu de multiples utilités, tant leurs mystères intriguent. Aujourd’hui, ces cavités abandonnées offrent un terrain de jeu fantastique pour tous ceux qui osent s’y aventurer !


Histoire de se balader : la Normandie souterraine - mars 2018

Vincent Chatelain fera l’émouvante rencontre d’Yvonne, qui s’était réfugiée avec sa famille dans la glacière de Caen pendant les bombardements de 1944.
Puis direction la grotte des Petites Dalles, où des bénévoles œuvrent avec passion pour désobstruer une ancienne rivière souterraine.
Ensuite Jérôme emmènera Vincent sur les traces d’un hameau semi-troglodyte bien caché ! 
Et enfin Vincent pourra s’initier aux joies de la spéléologie !

Cette semaine, Histoire de se balader vous propose un voyage au centre de la Terre !


La glacière de Caen / © Karldupart /Office du tourisme Caen / Media TV
La glacière de Caen / © Karldupart /Office du tourisme Caen / Media TV

La glacière de Caen


Conçue à l'origine pour conserver au frais des aliments et des boissons, la glacière de Caen a été construite il y a 150 ans environ, dans une ancienne carrière à ciel ouvert qui a été recouverte. Elle est restée active jusque dans les années 1930. Elle est construite sur deux niveaux et constituée d'une grande cuve de 8 mètres de haut sur 5.85 mètres de diamètre. Cette cuve pouvait stocker 300 mètres cubes de glace, sans doute récupérés dans les champs alentours pendant l'hiver. 

Elle a connu une destination bien différente durant l'été 1944, du mois de juin à la libération de la ville : des caennais venaient s'y réfugier le temps des alertes, sans savoir à l'époque que cet endroit était une ancienne glacière.
Catherine Pollin nous fait visiter la glacière et Yvonne Pollin apporte son témoignage sur cette utilisation peu banale pendant la bataille de Caen.



Les petites Dalles, en Seine Maritime / © Superjuju10
Les petites Dalles, en Seine Maritime / © Superjuju10

La grotte des Petites Dalles


Nous voici au village des Petites Dalles, en Seine-Maritime, où nous découvrons un trésor : une grotte, ou plutôt un karst, qui n'en finit pas de révéler ses méandres. Plus de 150 volontaires de trois associations se relaient pour dégager le boyau principal et ses quatre affluents. Car cette grotte a été creusée par l'eau d'une rivière il y a environ 800 000 ans. Mais dans le même temps, des alluvions composés de Loess (80%), d'argile (10%) et de silex (10%) ont comblé la grotte. Jean-Pierre Viard, à la tête de cette vaste opération de déblaiement, nous en explique les difficultés.

Vincent Chatelain et Jean-Pierre Viard dans la grotte des petites dalles pour Histoire de se balader du 18 mars 2018


Le hameau troglotyte de la Roche Foulon


Le hameau de la Roche Foulon, est une ancienne carrière de craie, situé en contrebas d'un oppidum Gallo Romain sur le coteau séparant l'oppidum de la Seine. L'accès au hameau s'effectue par un seul et unique chemin semi carrossable longeant des parcelles de foret publiques (ONF), situé dans une zone de foret. Le hameau est coupé de tous réseaux et sur la vingtaine de parcelles qui le composent, seules trois ont leurs propriétaires encore vivants... C'est en compagnie de Jérôme Mouchel, président de l'APPROF (Approfondissement des connaissances sur Orival et son environnement), qui a le projet de réhabiliter l'endroit, que Vincent nous emmène déambuler dans La Roche Foulon.  

 

Vincent Chatelain en mission spéléo à Caumont (Eure) avec le Spéléo Secours Français pour Histoire de se balader du 18 mars 2018


Mission de sauvetage avec les Secours spéléo Français


En matière de sauvetage de spéléologues, les corps constitués (pompiers ou autres) sont impuissants à agir. La trentaine d'interventions annuelles en France ne justifie pas le coût très élevé qui serait nécessaire pour leur formation. Ce sont donc 3 000 bénévoles civils de la Fédération Française de Spéléologie qui constituent les équipes du Spéléo-Secours Français. L'Etat et les spéléologues, conscients de ces difficultés, ont signé en 1977 une convention nationale qui précise le rôle indispensable des spéléos bénévoles en secours souterrain. Vincent part en exercice avec Paul Rabelle et une équipe du SSF dans un exercice de sauvetage en milieu naturel des grottes de Caumont, un site fermé au public.



A lire aussi

Denise Noiseliet Maitre artisan à 83 ans