Les yeux bien ouverts

Une photographe adepte des clichés ... insolites

© Véronique Arnould - France 3 Normandie
© Véronique Arnould - France 3 Normandie

Sous-terrains, blockhaus, usines … Marie Deleaune photographie depuis son adolescence des lieux insolites. Cette jeune artiste originaire de Fécamp expose ses photos au château de Bolbec. L’occasion pour nous de tirer son portrait.

Par Véronique Arnould

Marie Deleaune découvre la photographie à l’âge de 13 ans, très vite elle sort du cadre et des clichés pour aller chercher des images insolites. Fécampoise, elle sillonne les sous-terrains, l’hôpital militaire et le port pour en tirer des photos décalées. Fervente amatrice d’argentique, l’arrivée du numérique lui coupe les ailes, elle n’y trouve pas ses repères. Il lui faudra quelques années avant de retrouver le goût pour la photo. Depuis ses retrouvailles, elle continue à chercher des traces dans les paysages industriels, maritimes, urbains. C’est le thème de son exposition organisée du 13 janvier au 4 février 2018 au château de Bolbec.

VIDEO / Le reportage de France 3 Normandie 


Et d’autres idées de sortie pour la semaine du 13 au 20 janvier 2018 
Le concert de Sacha Nemmar au Kubb le 13 janvier 2018.
A 28 ans, Sacha Nemmar s’est déjà fait repérer grâce à sa virtuosité en jazz manouche. Avec son premier album solo, l’artiste Ebroïcien, cherche à rendre hommage au jazz sous toutes ses formes : bossa nova, gitan, new orleans.  C’est à découvrir dans son disque Horizon sorti le mois dernier et sur la scène du Kubb d’Evreux samedi 13 janvier. La bonne nouvelle, c’est que c’est gratuit.
Concert Sacha Nemmar Project – samedi 13 janvier 20h – le Kubb - Gratuit

2.  We love Arabs, le 17 janvier au Dieppe Scène Nationale
A Dieppe, le traditionnel mois de la Comédie a démarré cette semaine par un spectacle autour de Charlot. Cinéma, théâtre et danse, jusqu’au 30 janvier, le festival aura de quoi satisfaire tous les appétits culturels.
Mercredi prochain, « We love arabs »  raconte l’histoire d’un chorégraphe israélien qui choisit un danseur arabe pour monter une pièce sur la paix. Mais ce n’est pas si simple de concilier les origines. Un spectacle parodique à découvrir dès l’âge de 15 ans.



3. De l’humour toujours : Nora Hamzawi, chroniqueuse télé et radio, présente son one woman show mercredi 17 janvier à l’espace François Mitterand de Canteleu.
C’est le portrait d’une trentenaire angoissée,  parano,  qui tente malgré tout d’être quelqu’un de bien. Elle nous  raconte ses 1000 et une petites histoires à la manière d’une bonne copine.
 : Festival les fous rires de Toulouse
Synthé : Spectacle mercredi 17 janvier à 20h30 – Espace culturel François Mitterand à Canteleu

4. C’est un nouvel événement à Rouen : Des artistes veulent sortir de l’institutionnel. Photographes, sculpteurs, plasticiens, ils sont 14 à présenter leurs œuvres de manière éphémère. Parmi eux, certains sont confirmés, comme Ronel, l’invité d’honneur, d’autres plus confidentiels. Cet événement c’est l’occasion pour eux de se confronter au public. Ça s’appelle « Make some Art » et c’est organisé les 13 et 14 janvier à la chapelle du Carmel de Bois-Guillaume.


5. Battle de danses urbaines 
Du côté du Havre, c’est une battle plutôt originale qui se trame pour ce dimanche 14 janvier. Back to the roots organise depuis plusieurs années un concours de danses urbaines pas tout à fait comme les autres. L’idée ? C’est de récolter de l’argent pour des associations. Cette année, ce sont les enfants malades pris en charge à l’hôpital Jacques Monod qui en profiteront. Autant dire qu’une mobilisation du public sera la bienvenue. Ça se passe le dimanche 14 janvier à 14h au LHC pour Le Havre Chorégraphique.

Lillebonne : la saison 2018-2019 au théâtre Juliobona