Un Eurois se mobilise pour son frère, pâtissier emprisonné en Chine

Le frère de Laurent Fortin a décidé de médiatiser son histoire pour changer sa situation. / © Bruno Belamry
Le frère de Laurent Fortin a décidé de médiatiser son histoire pour changer sa situation. / © Bruno Belamry

Laurent Fortin est incarcéré à Shanghaï depuis le 23 mars, suite à la découverte dans l'usine où il était employé de lots de farine considérés périmés. Son frère David Fortin, Eurois, dénonce son incarcération et ses conditions de détention.

Par Simon Auffret

Au mois de mars dernier, les autorités chinoises inspectent l'unité de production dans laquelle travaille Laurent Fortin. Cet Eurois de 49 ans, pâtissier, fournissait quatre boulangeries proches de Shanghaï.

Les inspecteurs découvrent des lots de farine considérés périmés par la réglementation chinoise (la tolérance du dépassement de cette date est plus grande en France, où le problème ne se serait pas posé), puis auditionnent le propriétaire de l'entreprise, Franck Pécol. Celui-ci prétexte ensuite un rendez-vous à Londres et quitte le territoire : son employé est par la suite incarcéré.

Son frère et sa mère, David et Jeannine Fortin, habitent dans l'Eure. Celui ci dénonce notamment les conditions de détention de son frère - pas de chaise ni de meubles dans la cellule pendant plusieurs mois notamment. Les problèmes de santé de son frère les inquiètent également.

Beaucoup d'élus ont été prévenus par la famille, mais peu ont réagi. Laurent Fortin encoure entre 1 et 15 ans de prison. Une pétition a été lancée sur le site change.org, pour être envoyée au gouvernement.

 Reportage de Jean-Luc Drouin, Bruno Belamri et Pierre Cadinot. Avec comme interlocuteurs : David et Jeannine Fortin.

 

Sur le même sujet

Défi couture 09h50 : petit bonhomme

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés