• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La présence d'algues de bactéries perturbe l'activité loisirs du lac de Brionne (Eure)

La base de loisirs du lac de Brionne (Eure) le 31 juillet 2019 / © France 3 Normandie / Image extraite de la video du JRI Didier Meunier
La base de loisirs du lac de Brionne (Eure) le 31 juillet 2019 / © France 3 Normandie / Image extraite de la video du JRI Didier Meunier

Comme les étés précédents, l'autorisation de se baigner dépend d'une analyse hebdomadaire de la qualité de l'eau de la base nautique
 

Par Richard Plumet

La base de loisirs nautiques de Brionne a été créée le siècle dernier au début des années 1980. Il s'agissait, comme ailleurs en Normandie, et en particulier en bordure de la Seine, de reconvertir une ancienne carrière de sable et de gravier.

Dans cette ballastière creusée en bordure du lit de la Risle, l'eau s'est emmagasinée  jusqu'à remplir toutes les cavités, transformant les lieux en lac.

Mais depuis le début des années 2010, un phénomène de prolifération d'algues est venu perturber la pratique des activités nautiques.

Ce phénomène, appelé "eutrophisation" est une pollution que l'on rencontre dans des eaux stagnantes où s'accumule une grande quantité de nutriments. Des "matières nutritives" si abondantes qu'elles sont à l'origine de la  croissance exponentielle d'algues microscopiques. Des algues qui, en se décomposant, provoquent la prolifération de cyanobactéries et une raréfaction de l'oxygène dans l'eau du lac.

Le souci majeur c'est évidemment un souci de santé pour les baigneurs. On a un plan d'eau qui est une ancienne ballastière qui a été mis en service au début des années 80 et qui, d'année en année s'asphyxie, s'eutrophise…

  • Valéry Beuriot, maire (PCF) de Brionne
 
Algues et bactéries au lac de Brionne (Eure)
VIDEO : le reportage de Bérangère Dunglas et Didier Meunier (montage : Marie-Céline Varin)
 

Baignade interdite

A Brionne ce phénomène a pour conséquence de rendre régulièrement l'eau du lac impropre à la baignade. C'est le cas depuis le 19 juillet 2019. Les autres activités se pratiquant sur l'eau, telles que la voile, le pédalo, ou le canoë-kayak restant autorisées par l'Agence Régionale de Santé  qui, en Normandie, est l'autorité sanitaire compétente pour valider les résultats d'analyse des eaux de baignade. 

Lancée en 2017 une étude doit permettre de mesurer l'ampleur du phénomène et d'envisager différentes pistes pour stopper l'eutrophisation de l'eau de ce lac de Brionne.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le skipper havrais Charlie Dalin se prépare pour la Transat Jacques Vabre

Les + Lus