• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Témoignage après les incendies ravageurs dans les champs de culture de l'Eure

Incendie de culture dans le secteur d'Eterville, jeudi 25 juillet
Incendie de culture dans le secteur d'Eterville, jeudi 25 juillet

Dans l'Eure, près de 1 500 hectares de culture ont été ravagés en fin de semaine dernière sous l'effet conjugué de la sécheresse et de la chaleur. Une situation inédite dans le département de par son ampleur. Les agriculteurs constatent les dégats et chiffrent actuellement leurs pertes.

Par Véronique Arnould

La semaine dernière, lors de l'épisode de canicule, le département de l'Eure a particulièrement souffert des incendies de végétation. Les 24 et 25 juillet 2019, les pompiers ont été sollicités dans différentes communes aussi bien du sud que du nord, pour stopper des feux de moisson ravageurs. Avec la sécheresse et la chaleur, les petites étincelles produites par les moissonneuses-batteuses deviennent de grands incendies atteignant 14 km/heure pour certains, à cause du vent. 
 

Quelques jours après cet épisode, à l'heure des moissons, les agriculteurs constatent les dégâts, c'est le cas d'une professionnelle de Saussay-la-Campagne dans le nord de l'Eure.

C'est vrai que c'est désagréable de voir tout son travail brûler comme ça ... heureusement, il y a eu une solidarité entre professionnels pour limiter les dégâts - Kristina Pluchet, Agricultrice à Saussay-la-Campagne


VIDEO / Le reportage de France 3 Normandie (Grégory Thélu et Olivier Flavien)


Avec les interviews de : 
Kristina Pluchet - Agricultrice
Anne-Laure Marteau - Secrétaire générale Chambre d'agriculture de l'Eure
 
© association GSCF ( groupe de secours catastrophe français)
© association GSCF ( groupe de secours catastrophe français)

Ce lundi 29 juillet 2019, d'autres feux de végétation ont été signalés dans l'Eure et Seine-Maritime.

Au Mesnil-en-Ouche, au lieu dit "La Roussière", 8 hectares de végétation sont partis en fumée ce matin. Il s'agit de 7 ha de chaume et 1 ha de lin, ainsi que 1 000 m2 de bosquets. 

A Saint-Aubin Routot, ce sont 4 hectares qui ont brûlé. Un feu de végétation a pris de l'ampleur vers la route de Saint-Laurent de Bredevent. 23 pompiers avec 7 engins sont intervenus pour protéger une zone pavillonnaire adjacente, seul un abri de jardin a été touché.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manger Bio et local, c'est l'idéal

Les + Lus