• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L’assassinat de Martin Luther King au coeur de la nouvelle création du Caliband Théâtre à l'Eclat de Pont-Audemer

© Arnaud Bertereau
© Arnaud Bertereau

ML King 306 revient sur l'assassinat de cette figure du mouvement de la lutte pour les droits civiques des Noirs américains et met en parallèle le parcours de son assassin présumé James Earl Ray. La pièce est jouée ce vendredi 18 janvier à Pont-Audemer avant une tournée en Normandie.

Par Julie Howlett

La fin on la connait déjà mais l'histoire se reconstitue sous nos yeux  à travers les itinéraires croisés de cette icone qu'est Martin Luther King et du parcours sombre de son assassin présumé James Earl Ray.
C'est une enquête fiction que nous propose cette mise en scène où les disciplines se mêlent dans une écriture très cinématographique. Le récit est construit comme un thriller qui retrace ces deux destins.

"J'ai une écriture cinématrographique. l'idée c'est de construire le spectacle comme une espèce de film que le spectateur se fait. C'est pour cela que je mélange plusieurs disciplins : théâtre-récti, danse hip-hop, vidéo et musique. L'idée c'est de construire cela comme un thriller. Même si on connaît la fin, on remonte la mécanique à l'envers pour retracer le parcours de ces deux hommes", explique le metteur en scène Mathieu Létuvé.

L'Amérique raciste et ségrégationniste des années 60


Ainsi la pièce revient sur  les étapes cruciales de la lutte pour les droits civiques des Noirs américains et à l'opposé dresse le portrait de cette Amérique des années 1960, faite de misère et de violence sociale entre haine raciale et capitalisme.

Et les mots du texte se mélangent à la poésie des chants et à l'émotion et à la violence de la danse ; une danse macabre où le langage du corps souligne le texte.

Avec ces deux destins mis en regards, cette pièce questionne toutes les facettes de la société qui a pu conduire à cet assassinat. Et de ce fait, on se retrouve face à une histoire aux résonances intemporelles et universelles.

Une pièce comme une piqure de rappel, un appel à l'humanisme  qui part pour une tournée en Normandie.

18/01/19 : Pont-Audemer, L’Eclat
24/01/19 : Eu, Théâtre du Château
25/01/19 : Eu, Théâtre du Château
29/01/19 : Mondeville, La Renaissance
01/02/19 : Duclair, Théâtre de Duclair
26/03/19 : Saint-Étienne-Du-Rouvray, Le Rive Gauche
04/04/19 : Canteleu, ECFM
21/05/19 : Rouen, L’Étincelle
22/05/19 : Rouen, L’Étincelle
23/05/19 : Rouen, L’Étincelle

Le reportage en images est à découvrir dans "les yeux bien ouverts" ci-dessous (à suivre des idées de sortie dans le détail) :
 

 

Les autres idées de sorties dans le détail : 

  • Si la météo s’annonce froide, l’ambiance sera brulante au Kubb à Evreux vendredi 25 janvier. Un vent venu de Russie pourrait bien faire danser les foules à l’occasion de la fête de la soupe avec deux groupes programmés : Radix et Soviet Suprem. On vous promet un voyage culinaire et musical. Les associations ébroïciennes, toutes activités confondues, coiffent leurs toques pour vous faire goûter leurs recettes de soupe et vous faire voyager au grès des saveurs et des continents. 19h : Ouverture de la Fête de la Soupe ! Soupe offerte aux personnes munies d'un billet pour le concert. 20h30 : Début des concerts
 
  • Le collectif sous le manteau repousse les limites du mat chinois vendredi 18 janvier à 20h30 et samedi 19 à 18 heures au Cirque Théâtre d’Elbeuf avec Monstro. Il nous invite au cœur d’une forêt de mâts, qui permet aux acrobates d’inventer des parcours inédits, à la verticale comme à l’horizontale. Avec Monstro, le collectif se questionne sur les relations humaines et les rapports de force. Il nous embarque dans un voyage à la fois drôle et loufoque. 
 
  • La littérature dans  tous ses états au havre jusqu’à dimanche 20 janvier avec le festival "Le gout des autres". Le thème de cette année : les littératures de voyage, synonyme d’aventures, de découvertes, ou encore d’opportunités pour ouvrir les yeux sur le monde. Ce festival est à découvrir comme un spectacle vivant. La littérature monte sur scène, portée par des écrivains, des comédiens, des musiciens, des illustrateurs, à travers des performances, des lectures musicales ou encore des concerts littéraires.
 
  • Kader Attou et Mourad Merzouki, 2 grandes figures du Hip-Hop depuis les années 90 se sont retrouvés pour une création commune : Danser Casa. C'est un spectacle énergique et mélancolique avec 8 danseurs recrutés au Maroc à casablanca et c’est vendredi 25 janvier à 20 heures au théâtre de l’Arsenal à Val-de-Reuil.
 
  • Steeple Remove sera au 106 à Rouen samedi 19 janvier à 20 heures (le Club). Les 4 rouennais ont sorti leur 5ème album “Vonal-Axis” sous un label londonien. Ils continuent dans leur veine rock psychédélique et pop. En première partie, Bryan’s Magic Tears est un groupe composé de membres de Marietta, La Secte du Futur et Dame Blanche.






 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu Danse

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019

Les + Lus