Eure : l'agroforesterie comme remède à la disparition des insectes et des oiseaux

A Tilly, près de Vernon, un agriculteur teste avec succès de nouvelles pratiques

Insecte pollinisateur allant de fleur en fleur
Insecte pollinisateur allant de fleur en fleur © Photo : Richard Plumet / France Normandie
Les deux nouvelles études scientifiques du CNRS et du muséum d'histoire naturelle ont de quoi inquiéter : elles révèlent une diminution d'un tiers des populations d'oiseaux et d'insectes vivants en milieu agricole depuis 1990.

Cette diminution apparait directement corrélée  aux pratiques agricoles intensives et à l'utilisation de pesticides.

Certains agriculteurs, inquiets de cette situation, affirment que des solutions existent pour la préservation des oiseaux et des insectes.  C'est le cas de Michel Galmel, exploitant agricole à Tilly (Eure) qui est un adepte de l'agro-foresterie et des pratiques nouvelles ou historiques qui associent arbres et cultures sur une même parcelle.
Des techniques qui favorisent le retour de la biodiversité.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Raphaël Deh et Olivier Flavien   (montage : Christophe Charbonnier) avec l'interview de 

L'agro-foresterie, c'est tout simplement inviter le système de la forêt dans les champs, puisque la forêt, depuis des millénaires, se débrouille toute seule.
Elle est complétement autonome : y a pas de déchets, y a pas de labour, y a pas de produits chimiques.
Tout ça, ça se débrouille, et tout le monde cohabite !

durée de la vidéo: 01 min 52
Une inquiétante diminution du nombre d'insectes et d'oiseaux


 

© France 3

L'Agroforesterie en 10 questions - Association Française d'agroforesterie

Agroforesterie Contributions - L'Agroforesterie en 10 questions

Un Normand raconte les histoires insolites de la coupe de monde de football

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie agriculture bio agro-alimentaire