Cet article date de plus de 4 ans

France Insoumise sera finalement candidate face au PCF dans la 8e circonscription de Seine-Maritime

Rebondissement ce jeudi (11 mai 2017) avec "la levée de l'ambiguïté" et, au final,  un désaccord
Jean-Paul Lecoq (à gauche) et François Panchout
Jean-Paul Lecoq (à gauche) et François Panchout © France 3
C'est la suite d'un feuilleton débuté avant le premier tour de l'élection présidentielle dans l'agglomération havraise et dont les épisodes successifs concernent les candidatures aux prochaines élections législatives.
Plus précisément la possibilité de concurrence entre le PCF et La France Insoumise dans la 8e circonscription de Seine-Maritime, celle où Jean-Paul Lecoq, le maire PCF de Gonfreville-l'Orcher est candidat.

Notre article publié le 31 mars :

PCF et "France Insoumise" désunis dans deux circonscriptions havraises - France 3 Normandie

Jean-Paul Lecoq est quelque peu surpris et interloqué. Il n'est pas le seul. La situation est en effet ubuesque : alors qu'il parraine et qu'il soutient depuis plusieurs mois Jean-Luc Mélenchon (et depuis le début de la campagne de la présidentielle), le maire communiste de Gonfreville l'Orcher, candidat aux prochaines législatives, a face et contre lui un candidat concurrent ...de la France Insoumise !



Les semaines passent, et peu de temps après le premier tour de la présidentielle, les militants havrais de la France Insoumise se réunissent.

Au Havre les "Mélenchonistes" réunis et indécis avant le second tour - France 3 Normandie

Au soir du 1er tour, Jean-Luc Mélenchon, arrivé quatrième, n'a pas voulu donner de consigne de vote. Quelle est donc la stratégie pour le second tour ?



Après le second tour, et l'élection d'Emmanuel Macron, la préparation des élections législatives se précise. Mardi dernier (9 mai 2017), alors que Jean-Luc Mélenchon annonce "qu'il n'y aura pas d'accord avec les communistes", une équipe de la rédaction de France 3 Normandie après avoir rencontré à Dieppe Sébastien Jumel, apprend qu'un accord a été conclu (localement) entre Communistes et Insoumis pour la Seine-Maritime.
Un accord qui concerne trois circonscriptions : la 6e (Dieppe), la 3e (Saint-Etienne du Rouvray) et… la 8e.

Notre article publié le 10 mai 2017 :

Un accord entre Communistes et Insoumis dans 3 circonscriptions de Seine-Maritime - France 3 Normandie

Sébastien Jumel, le maire (PCF) de Dieppe et soutien de Jean-Luc Mélenchon tout le long de l'élection présidentielle 2017, avait le sourire hier (mardi 9 mai 2017). Candidat dans la 6e circonscription de Seine-Maritime aux prochaines élections législatives, il n'aura pas en face de lui un candidat de la France Insoumise.



Rebondissement ce jeudi matin (11 mai) avec la publication d'un communiqué de presse du porte-parole des groupes d'appui de la France Insoumise au Havre qui dément tout accord avec le PCF et affirme que le reportage de France 3 Normandie (et notre article) donne une information "non vérifiée auprès d'une source havraise ou nationale de la France insoumise".

Extrait du communiqué :
"Comme vous le savez, les discussions nationales entre la France insoumise et le PCF n'ont pas permis de trouver un accord concernant les élections législatives.
L'ambiguïté concernant la 8e circonscription de Seine maritime, qui figurait parmi les éléments en discussion, est donc désormais levée.
La 8e circonscription aura bien des candidats de la France insoumise, en les personnes de François Panchout et Joanna Castillo."



La rédaction de France 3 Normandie (et de France 3 Baie de Seine au Havre) rappelle que le reportage diffusé dans le JT 19/20 du 9 mai (et repris dans l'article publié le lendemain sur ce site Internet) se fonde sur l'interview d'un représentant de la France Insoumise qui déclarait que Jean Paul Lecoq serait le candidat unique, c’est-à-dire sans candidat Insoumis face à lui.
Par ailleurs les journalistes de France 3 Normandie ont eu connaissance d'un  document signé par Martine Billard, Raphaël Qnouch, Francis Parny et Manuel Bompard indiquant que la France insoumise souhaitait retirer ses candidats des circonscriptions 76-03, 76-06, 76-08.

Il semble qu'au fil des heures, ce souhait, cette proposition d'accord de ne pas investir de candidat ne soit plus d'actualité ce jeudi matin (11 mai 2017).
Cet accord a-t-il été dénoncé par les militants havrais de la France Insoumise ? Il y a-t-il eu un manque de coordination entre les différents représentants de la France Insoumise de Seine-Maritime.
La parole de celui interviewé à Rouen a-t-elle été ensuite contestée par le représentant havrais ?

Ce qui était exact mardi, ne l'est donc plus aujourd'hui. Dont acte.

Photo France 3 Normandie : Jean-Paul Lecoq (à gauche) aux côté de Jean-Luc Mélenchon lors de la visite du port du Havre le mercredi 29 mars 2017 avant le grand meeting de campagne aux Docks du Havre.
Photo France 3 Normandie : Jean-Paul Lecoq (à gauche) aux côté de Jean-Luc Mélenchon lors de la visite du port du Havre le mercredi 29 mars 2017 avant le grand meeting de campagne aux Docks du Havre.
Photo France 3 Normandie : Jean-Paul Lecoq (à gauche) aux côté de Jean-Luc Mélenchon lors de la visite du port du Havre le mercredi 29 mars 2017 avant le grand meeting de campagne aux Docks du Havre. © France 3


Photo  France 3 Normandie : François Panchout , candidat de la France Insoumise dans la 8e circonscription de Seine-Maritime
Photo  France 3 Normandie : François Panchout , candidat de la France Insoumise dans la 8e circonscription de Seine-Maritime
Photo France 3 Normandie : François Panchout , candidat de la France Insoumise dans la 8e circonscription de Seine-Maritime

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine élections législatives politique élections parti communiste