Cet article date de plus de 6 ans

Le trafic des trains perturbé en Haute et Basse-Normandie

L'arrêt du travail de contrôleurs fait suite à des agressions verbales à leur encontre ce week-end dans le Calvados et à Rouen. Le mouvement débuté ce lundi pourrait se poursuivre mardi


"Des outrages et des menaces de mort" lors d'un contrôle de billet sur la ligne Paris-Cherbourg. Les faits sont décrits par le responsable syndical de la CGT des cheminots de Caen. La SNCF ajoute qu'un autre fait qualifié d'outrage s'est aussi produit à Rouen. 

Des contrôleurs ont fait valoir leur droit de retrait ce lundi en Basse-Normandie et cessé le travail. A la mi-journée, des contrôleurs haut-normands les ont rejoints.

Rappel de la définition légale du droit de retrait invoqué pour cet arrêt du travail

"Face à un danger grave, imminent et inévitable, l’employeur doit prendre les mesures et donner les instructions nécessaires pour permettre aux salariés d’arrêter leur activité et de se mettre en sécurité en quittant immédiatement le lieu de travail."

Selon la SNCF de Haute-Normandie :

20% des trains intercités sont supprimés sur les lignes normandes
70% des Trains Express Régionaux de Haute-Normandie sont supprimés
En Basse-Normandie, seul 25% du trafic TER est assuré.


On peut lire sur le site de la SNCF ce message :

"Suite à l'agression d'un agent le dimanche 8 novembre, certains chefs de bord font valoir leur droit de retrait occasionnant des perturbations de circulation.

 Avant votre voyage, nous vous invitons à contacter Aléorégion au 0800 27 00 76 (service et appel gratuits)."


La SNCF conseille aux voyageurs qui le peuvent de reporter leur voyage pour la journée de mardi 10 novembre. La situation du trafic n'était pas encore connue ce lundi à 17h30.

La SNCF précise qu'elle "condamne fermement" les outrages et "partage l'indignation de ses agents devant ces actes inacceptables". Elle a déposé plainte.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie social réunification de la normandie politique fusion des régions réforme territoriale