• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Histoire de se balader : 3 métiers concernés par « le travail de nuit » à découvrir en Normandie

A l’occasion de la diffusion d’ "Histoire de se balader, les travailleurs de nuit en Normandie", nous vous proposons une sélection de 3 métiers mettant en lumière ceux qui travaillent dans l'ombre pour notre bien-être, notre confort, notre sécurité ou nos loisirs. 

Par le service communication



1. Chauffeur de taxi

Ils sont 100 chauffeurs de taxi à Rouen et 29 sur le territoire métropolitain. Mais certains ne l'ont pas toujours été ! Francis, par exemple, n’a pas toujours été chauffeur de taxi. Il commence dans la finance à Paris après avoir quitté sa ville natale : Rouen. Il reste dans ce domaine durant 20 ans. Il y a quelques années, il décide de changer de vie, de quitter Paris et de se réinstaller à Rouen pour retrouver une vie plus calme et plus stable. Par besoin d’indépendance il se met à son compte il y a 11 ans et devient responsable des « taxis blancs » de Rouen. Francis travaille de jour comme de nuit. 
Francis Maia, Directeur des Taxis Blancs de Rouen & Vincent Chatelain
Francis Maia, Directeur des Taxis Blancs de Rouen & Vincent Chatelain


2. Croupier

Envie de tenter sa chance aux jeux d'argent ? Sans les croupiers, les casinos n'existeraient pas. Le croupier est chargé de prendre les paris ou d'assister une table de jeux. Il est chargé d'animer et de veiller au bon déroulement d'une partie. Saviez-vous qu'un croupier a toujours les poches de sa veste et de son pantalon cousues ? C’est pour éviter la tentation de voler de l’argent. Contrairement à ce qu’on pense le croupier peut sourire et dégager des expressions sur son visage. C’est un métier de service donc il doit être agréable avec la clientèle. De plus, quand on est croupier, on n’accepte pas les jetons main à la main durant le jeu, cela marche aussi pour les pourboires.
 
 

3. Boulanger

Une petite faim ? Avis à tous les gourmands, l'odeur du bon pain qui sort du four... Un métier bien connu qui repose sur la fabrication, la préparation et la vente de pains et de viennoiseries. Certains décident de se mettre à leur compte comme c'est le cas de Christophe Cressent. Après avoir découvert le métier de boulangerie dans l'entreprise familiale, auprès de son père, Christophe Cressent est devenu formateur et consultant pendant une dizaine d’années puis, Responsable Technique National en meunerie.

Créant l’enseigne « Ma Boulangerie » à Rouen en 2010, avec une idée simple : fabriquer tout ce qu'il vend. Pour ça, il choisit ses matières premières (chocolats grands crus, fruits frais) et panifie ses farines (traditions et biologiques) sur différents levains naturels. Pour le plaisir de ses clients, il offre une belle gamme de pâtisseries essentiellement à base de tartes classiques et revisitées au fil des saisons ainsi que des viennoiseries et confitures maison.
Christophe Cressent, élu "Meilleur Ouvrier de France" possède aujourd'hui deux boutiques Ma Boulangerie.

 
Découvrez Christophe Cressent avec Vincent Chatelain (extrait Histoire de se balader les travailleurs de nuit en Normandie)


Ne ratez pas notre magazine de découvertes "Histoire de se balader, les travailleurs de nuit en Normandie"
Histoire de se balader : les travailleurs de nuit en Normandie

Histoire de se Balader vous emmène cette semaine découvrir les métiers à exercer la nuit !

Ce dimanche 7 octobre à 12h55, nous vous proposons une autre facette de la Normandie : ses paysages de nuit et surtout son armée de noctambules.
Vincent Chatelain ira à la rencontre de :

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus