L'huître espionne lutte contre les vols dans les parcs ostréicoles

L'huître connectée introduite dans les parcs du bassin de marennes-Oléron / © FTV
L'huître connectée introduite dans les parcs du bassin de marennes-Oléron / © FTV

C'est une vraie-fausse coquille d'huîtres que vous ne retrouverez pas dans vos bourriches : une huître espionne destinée à débusquer les voleurs a fait son apparition dans les parc à huîtres...

Par L.A/ AFP

 

"La fausse huître moucharde" : une piste anti-vol à exploiter 

Plusieurs dizaines de tonnes d'huîtres sont volées chaque années en France sur près de 100 000 tonnes produites : "cela représente beaucoup pour le professionnel qui se fait voler, qui a déjà du mal à se relever des épisodes de mortalité depuis 2008", explique Gérald Viaud, ostréiculteur en Charente-Maritime et président du Comité national de la conchyliculture.

"L'huître connectée n'est peut-être pas la solution idéale, mais c'est une piste à exploiter", poursuit l'ostréiculteur. Quant à l'efficacité du mollusque anti-vol, il jugera sur pièce "quand un voleur ou une bande se fera piéger". Discrets sur la localisation de ses antennes, Flex-Sense, la société qui distribue ce produit, revendique une cinquantaine de clients à l'heure actuelle en France. L'huître moucharde est louée par bourriches de douze pour 120 euros par mois.

En Normandie, le dispositif est regardé avec un intêret lointain : "on est vigilants entre voisins, on descend régulièrement dans les parcs et les forces de l'ordre sont mobilisées à certaines périodes de l'année" explique une ostréicultrice manchoise, "personnellement, je ne connais personne qui l'utilise. Nous avons d'autres systèmes de protection".

Comment fonctionne l'huître anti-vol ?

Marenens-Oléron : l'huître connectée pour lutter contre les vols
Reportage d'Eric Vallet, Pierre Lahaye et Nadine Pagnoux-Tourret

Avec sa coquille gris-vert en relief, elle a tout d'une vraie huître. Elle est pourtant en plastique et dotée d'une carte électronique. La "Flex Spy", un faux mollusque espion conçu par une PME vendéenne. Elle fait son entrée dans les parcs ostréicoles pour lutter contre les vols. Sortant de la chaîne de production d'ASM Seriplast à Boufféré (Vendée), la dernière version de cette "huître mystère" est "encore un peu trop grise" au goût de Jean-Michel Dilé, l'un des gérants de cette société spécialisée dans le plastique, et des patrons de la très petite entreprise Flex-Sense, qui la commercialise depuis septembre.

Les premiers prototypes de ces mollusques en plastique factices, testés au Vietnam, équipent déjà certains parcs ostréicoles français, et son déploiement à plus grande échelle, notamment dans le bassin de Marennes-Oléron, le plus important d'Europe,
est prévu pour février. 

Un ostréiculteur de l'Aude a créé son système anti-vol "maison"

Une étiquette en plastique avec son nom et son adresse dans la coquille: un dispositif simple qu'un ostréiculteur de Leucate (Aude) a mis en place un système pour dissuader les vols d'huîtres dont il est victime. "L'idée est que celui qui trouve une huître piégée vienne à mon cabanon pour me dire où il a acheté sa bourriche. Cela me permettra de déposer une plainte et aux enquêteurs de remonter jusqu'au voleur", a expliqué mercredi à l'AFP Christophe Guinot. En remerciement, cet ostréiculteur offre leur poids en huîtres aux clients coopératifs.

Sur le même sujet

Dans les coulisses avec les supporters du Football Club de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus