Accouchements suspendus à la maternité de Vire

L'Agence Régionale de Santé a décidé de suspendre dès aujourd'hui cette activité jusqu'au 1er novembre

Par Régions

Le 15 juin dernier, le personnel de la maternité de Vire était venu manifester sous les fenêtres de l'Agence Régionale de Santé (ARS) à Caen. Suite à un incident qualifié de "grave" lors d'un accouchement dans ce service, une enquête administrative avait été diligentée. L'ARS a rendue publique sa décision ce lundi: les accouchements sont suspendus.

Cette mesure est appliquée dès aujourd'hui et court jusqu'au 1er novembre, le temps que l'établissement recrute "le personnel doté des compétences médicales et chirurgicales règlementaires afin que l'activité d'accouchement puisse reprendre dans de parfaites conditions de sécurité et de qualité." La question de la sécurité est au coeur du rapport établi par l'ARS. Celle-ci rappelle dans son communiqué qu'"un accident tragique" s'était déjà produit en 2011, entraînant alors le renvoi de deux praticiens de garde.

Ce n'est pas la première fois que la maternité de Vire se trouve dans le collimateur de l'ARS. Personnel et habitants s'étaient déjà mobilisés par le passé pour sauver l'établissement. La décision prise ce lundi par l'ARS était redoutée. Depuis mi-mai, les femmes devant subir une césarienne étaient orientées vers Flers, Saint-Lô ou Caen. Le personnel jugeait l'avenir de la maternité menacé. Dans son communiqué, l'ARS tente de rassurer en rappelant que "le centre hospitalier de Vire poursuivra la prise en charge des femmes qui le souhaitent" (avant et après accouchement) et indique que cette mesure de suspension "ne donnera lieu à aucun licenciement".

Reportage: Gwenaëlle Louis, Olivier Lopez


 

Accouchements suspendus à la maternité de Vire

Les accouchements suspendus à la maternité de Vire par france3bassenormandie_845

 

Sur le même sujet

Stationement à Lisieux : mobilisation sous tention

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne