• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Alençon: la médaille des Justes remise à un couple

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Un hommage rendu à titre posthume à Pierre et Berthe Neveu ce dimanche matin.

Par Catherine BERRA

Ils ont sauvé 6 enfants juifs qu'ils ont cachés dans leur maison de La Roche-Mabile, près d’Alençon, pendant le seconde guerre mondiale.


Ils étaient alors ouvriers agricoles et famille d'accueil.

Deux de ces enfants, Georges et Huguette Granek, alors âgés de 5 et 14 ans, ont voulu retrouver leurs sauveurs.

En 2002, ils ont pris contact avec leur fille, Mariette, aujourd'hui âgée de 91 ans, qui se rappelle bien de ces enfants juifs cachés au milieu des autres enfants accueillis par ses parents pour la Croix-Rouge. Mariette avait alors 20 ans.


Pierre et Berthe Neveu sont décédés de longue date, mais il y a quatre ans, Georges et Huguette ont entamé les démarches pour qu'ils reçoivent, à titre posthume, la médaille des Justes parmi les nations.

Ce qui est chose faite puisque la cérémonie avait lieu à 11h00 à Alençon ce dimanche matin.

Dans le refuge de leur maison, "papa Pierre" et "maman Berthe" ont prodigué soins et affection à ces six enfants persécutés. Ils les ont nourris avec les légumes du potager, choyés et même scolarisés au nez et à la barbe des Allemands. Seuls le curé du village et l'institutrice étaient au courant de la situation de ces enfants. Personne n'a trahi leur secret.

Pierre est décédé en 1949, Berthe en 1978. Ils n'ont jamais revu ces six survivants de l'horreur nazie qui leur doivent la vie sauve.


C'est leur fille qui a reçu la médaille des Justes ce matin pour eux.


>> A suivre, le reportage à Alençon de Morgane Trégouet et Mathieu Beaudouin

Sur le même sujet

Sébastien Jumel : un rapport sur l'école et le handicap

Les + Lus