• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Alexis Thébaux “100% caennais”. Pour l'instant...

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Convoité par le PSG, le gardien du Stade Malherbe n'envisage pas forcément de partir. Mais il n'exclue rien.

Par PmP

video title

Alexis Thebault, toujours "100% caennais"

Convoité par le Paris Saint-Germain, le gardien de but du Stade Malherbe à qui il reste un an de contrat n'a pas caché être interessé par le challenge. Mais il se dit également prêt à aider son club à se maintenir une nouvelle saison en ligue 1.

Alexis Thébaux est clair : "je suis à Caen, il me reste un an de contrat. Je me prépare à faire la saison". Mais le gardien de but du Stade Malherbe dit ne pas être insensible à l'intérêt manifesté par le Paris Saint-Germain. Il affirme que "Monaco et un club espagnol" se sont aussi renseignés.

Peut-être un peu embarrassé par les repercussions qu'ont eu ses déclarations, Alexis Thébaux s'emploie aujourd'hui à relativiser. "On a fait une montagne dit-il. Paris s'était déjà manifesté à la fin de la saison dernière. Ils cherchaient une doublure. Il sont revenus à la charge la semaine dernière pour savoir si j'avais prolongé mon contrat. C'était juste un coup de téléphone au président Fortin et à Franck Dumas. Moi j'ai simplement dit que le challenge pouvait m'intéresser, mais aujourd'hui je suis bien 100 % caennais".

Voilà qui ressemble à une partie de poker menteur comme semble en raffoler le monde du football professionnel. La semaine dernière, dans les colonnes du quotidien sportif  L'Equipe, le gardien de but caennais avait déclaré : "le PSG m'intéresse énormément" sans cacher qu'il était aussi en négociation avec le Stade Malherbe pour prolonger son contrat qui arrive à échéance en 2012. S'agissait-il d'un coup de bluff, destiné à peser sur les discussions, ou d'une réelle envie de respirer un air nouveau ?


Le président Fortin a d'abord fait part de sa déception tout en indiquant qu'aucune offre ne lui était parvenue. Dans l'édition de Dimanche Ouest-France du 24 juillet, il laissait aussi entendre que les deux autres gardiens du club, Perquis et Bosmel, "ont peu joué jusqu'à maintenant, mais qu'à chaque fois, ils ont répondu présent". Coïncidence sans doute, samedi soir, en match de préparation face à Cherbourg, Alexis Thébaux ne jouait pas. Et sur France Bleu Basse-Normandie,  il était question d'un possible retour de Vincent Planté, peu en grâce dans son club de Saint-Etienne...

Aujourd'hui, Alexis Thébaux dédramatise : "Je sais que Paris était interessé. J'ai simplement dit que le challenge pouvait m'intéresser. Cela ne voulait pas dire que je voulais partir". Et d'ajouter : "Je ne ferme aucune porte, je n'en ouvre aucune. Aujourd'hui, je suis en train de parler de ma situation avec le club, tranquillement, sans s'enerver, sans se presser. On verra où ça en est dans quelques jours".

Et à ceux qui s'étonnent qu'il puisse être tenté par un poste de gardien remplaçant à Paris, en doublure de Nicolas Douchez, il répond : "Je pars du principe que rien n'est figé, que ce soit ici, à Paris, ou ailleurs. Pour moi, c'est la performance qui prime. Le meilleur joue. Cela dépend aussi des résultats de l'équipe, de la forme du moment, il y a plein de paramètres qui entrent en ligne de compte". Voilà qui semble au moins clair : Alexis Thébaux est un gardien de but ambitieux. La concurrence ne l'effraie pas. Ici ou ailleurs.

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus