• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Basse-Normandie : l'été de tous les dangers

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

la météo désastresue doublée de la crise économique ont fait de l'été 2012 un très mauvais cru pour le tourisme.

Par Catherine BERRA

Quasiment tous les professionnels du tourisme font le même constat en Basse-Normandie : cette année, les touristes se sont faits trop rares ou trop furtifs pendant la saison estivale.

Des séjours bien plus courts, des réservations de toute dernière minute, des dépenses très contrôlées... Le directeur du Comité régional du tourisme estime la baisse du chiffre d'affaire du secteur touristique à 10% cet été.

Même un lieu hautement visité d'ordinaire comme le Mont Saint-Michel a vu sa fréquentation touristique baisser dangereusement en juillet et en août.

L'abbaye affiche une baisse de 11% de ses entrées en journée en août après moins 9% en juillet, par rapport aux mêmes périodes de l'an passé. Le soir (à partir de 19h) le recul est plus prononcé avec -30% en août et -17% en juillet.

L'office de tourisme du Mont Saint-Michel de son côté relève une baisse de 6% environ des passages en août après un recul de 24% en juillet.

Un phénomène rarissime qui, pour certains, est le résultat de la mise en place très critiquée de navettes pour accéder au Mont depuis fin avril. D'autres estiment toutefois que le Mont souffre comme tous les sites d'une saison touristique atone.

Le comité départemental de tourisme annonce ainsi une baisse de 9% de la fréquentation
moyenne des sites dans la Manche en juillet et un mois d'août "moyen".

Le temps maussade a fait fuir les touristes et les vacanciers vers des cieux plus cléments. Les professionnels s'accordent à dire que la saison n'a réellement démarré que début août avec le retour du soleil.

Les cités balnéaires ont été les plus exposées, mais les musées ont aussi été impactés par l'absence de touristes dans la région. Les principaux lieux d'accueil comme le Mémorial de Caen ou le musée de la Tapisserie de Bayeux affichent tous des chiffres de fréquantation à la baisse. La seule qui s'en tire plutôt bien, c'est la Cité de la Mer de Cherbourg qui atteint son 2 500 000ème visiteur ces jours-ci. L'expo Titanic a fait un carton.

Le mauvais temps est pour beaucoup dans cette dégringolade des chiffres, certes, mais la crise économique aussi. On a réellement pu observer pour la première fois cet été que pour les trop rares touristes présents dans la région, chaque dépense était comptée à l'euro près... Les vacances pèsent de plus en plus dans les budgets des ménages.
 

Notre reportage :

 

Basse-Normandie : l'été de tous les dangers

Basse-Normandie : le mauvais bilan de la saison... par france3bassenormandie_845

 

Sur le même sujet

Eure : des agriculteurs défendent les terres abandonnées

Les + Lus