• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Béatitudes: le frère assume, pas sa hiérarchie

Première journée de procès à Rodez: le frère Pierre-Etienne Albert assume sa responsabilité

Par Régions

video title

Rodez : début du procès des Béatitudes

Le procés du frère Pierre-Etienne Albert s'est ouvert ce matin devant le tribunal correctionnel de Rodez. Ce religieux de la communauté des Béatitudes est accusé d'avoir agressé sexuellement plus de 50 enfants. Aujourd'hui, pour cause de prescription, la justice retient 38 victimes.

Le procès du frère Pierre-Etienne Albert s'est ouvert ce mercredi à Rodez. L'ancien membre de la communauté des Béatitutdes comparaît pour 38 cas d'agressions sexuelles.

La première plainte a été déposée à Avranches en 2000. L'homme reconnait son entière responsabilité dans les faits qui lui sont reprochés.

Il a lui même produit une liste de 57 noms d'enfants sur lesquels il s'était livré à des attouchements. "Le fait de me retrouver devant la justice est très important par rapport à mes victimes", a-t-il déclaré lors de cette première journée d'audience, "J'espère qu'elles trouveront un certain apaisement après ce procès, je l'espère de tout coeur." Certains faits sont prescrits. Le frère Pierre-Etienne Albert doit répondre de seulement 38 cas devant le tribunal correctionnel de Rodez. Les agressions sexuelles ont été commises entre 1985 et 2000, sur des garçons et des filles âgés de 5 à 14 ans.

Si celui que les experts psychiatres décrivent comme un "pédophile séducteur" assume pleinement sa responsabilité, ses anciens supérieurs au sein de la communauté des Béatitudes ont tenté de minimiser les leurs. Le frère Pierre-Etienne Albert,  pris de remords, s'est plusieurs fois confié auprès de Philippe Madre. A la barre, ce dernier, mis en examen dans une affaire pour viol aggravé, a déclaré avoir sous-estimé ces confessions. Gérard Croissant, fondateur de la communauté, a également affirmé que ses responsabilités effectives étaient limitées.

Les deux hommes ont été appelés à la barre comme simples témoins. Ils échappent à une poursuite pour non-dénonciation de crimes, en raison de la prescription des faits.

Source AFP

Sur le même sujet

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019

Les + Lus