• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Caen : le périphérique nord revu et corrigé

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Des travaux de sécurisation et d'élargissement sont programmés pour 2013 entre le Chemin Vert et la porte d'Angleterre.

Par Catherine BERRA

Le périphérique nord de Caen est saturé aux heures de pointe matin et soir. Il suffit d'une voiture en panne pour bloquer la circulation.


Or, 70 000 véhicules empruntent cette portion du périphérique chaque jour. Il est donc urgent d'agir.

Le projet de réaménagemnt concerne essentiellement une portion de route de 3,5 km entre la Vallée des Jardins et la porte d'Angleterre, en amont du viaduc de Calix dans le sens Cherbourg-Paris.


C’est l'une des sections du périphérique nord les plus chargées en trafic. Cumulant plusieurs échangeurs, elle est particulièrement accidentogène.
 

Des voies d’entrecroisement dans les deux sens entre la porte d’Angleterre et la Pierre-Heuzé, entre l’échangeur Pierre-Heuzé et celui de Côte de Nacre et entre l’échangeur de Côte de Nacre et celui de la Vallée des jardins vont donc être aménagées. Ces voies, qui relient la bretelle de sortie du périphérique à la bretelle d’insertion suivante, permettront aux véhicules de passage de rester sur la droite sans avoir à rentrer sur le boulevard périphérique.


Des bandes d’arrêt d’urgence continues de 2,50 à 3 mètres de largeur viendront également faciliter les interventions des exploitants et des secours.

Ce lundi 17 octobre six réunions publiques d'informations et d'échanges sont lancées à Hérouville-Saint-Clair et à Caen pour débattre de ces aménagements destinés à fluidifier le trafic et faciliter l'accès au périphérique (voir ci-dessous).

Un budget de 23,26 millions d'euros est prévu pour ces aménagements qui seront financés par l'Etat, la région, le département et l'agglomération Caen la mer.

Rien n'est envisagé pour l'heure concernant le viaduc de Calix, qui reste un goulot d'étranglement. Son élargissement à deux fois deux voies reste beaucoup trop coûteux. Pourtant, 85 000 véhicules l'empruntent chaque jours et on monte à 100 000 dans le sens Paris-Cherbourg.

Les réunions publiques :

L’État, maître d’ouvrage du projet, organise une concertation avec les citoyens pour trouver des solutions pour désengorger le périphérique aux heures de pointe et tenter de diminuer le nombre d’accidents sur cette route où 70 000 véhicules circulent chaque jour. "Après avoir entendu les citoyens, nous trancherons", conclut Didier Lallement.


Jeudi 20 octobre, première réunion, à 18 h 30, salle polyvalente de La Haute-Folie à Hérouville-Saint-Clair


Vendredi 21 octobre, à 18 h, au Pôle de Vie quartier nord-ouest, 5, rue Jean-Racine, à Caen


Mercredi 2 novembre, à 19 h, Maison de quartier du Calvaire-Saint-Pierre, 14, avenue Horatio-Smith à Caen

Mardi 8 novembre, à 18 h 30, salle polyvalente du Grand-Parc à la Maison des associations, à Hérouville-Saint-Clair

Mercredi 9 novembre, à 18 h, Pôle de Vie Quartier nord-ouest, 5 rue Jean-Racine à Caen

Mardi 15 novembre, à 19h, salle municipale de la Pierre-Heuzé, 7 place Champlain à Caen

Ces deux dernières réunions seront thématiques. La première portera sur la sécurisation et la fluidication de la circulation. La seconde portera sur le bruit.

Sur le même sujet

Johnny Clegg en concert pour les 10 ans du Mémorial de Caen

Les + Lus