Cherbourg : dernière escale du Queen Mary II

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Demain samedi, le Queen Mary II accostera pour la dernière fois à Cherbourg. Ensuite, il fera escale au Havre.

Par Catherine BERRA

Ainsi en a décidé la Cunard, compagnie maritime britannique propriétaire du paquebot.

A partir du 11 décembre et pour toute l'année 2012, voire l'année 2013, le géant des mers s'arrêtera au Havre, port plus proche de Paris pour les passagers.

Du coup, plus aucun bateau de la Cunard n'est programmé à Cherbourg en 2011 et 2012. Un véritable désastre pour ce port dont la Cunard était le fleuron.

C'est pour des raisons commerciales que la compagnie britannique préfère Le Havre  à Cherbourg pour ses escales en Manche.


Le Havre, éternellement en concurrence avec Cherbourg, à la fois plus proche de Paris et bien équipé avec un nouveau terminal croisière permettant d'embarquer de nombreux passagers.

A Cherbourg, on relativise. D'autres croisières sont programmées dans le port du Cotentin pour 2012. 27 escales en tout.

Pourtant, le fait est que ce port très fréquenté du temps des transatlatiques, n'est pas parvenu à s'imposer depuis comme un port d'embarquement incontournable. Trop enclavé, trop éloigné de Paris, mal desservi en train ou par avion, ses capacités sont en outre limitées en nombre de passagers. Cherbourg ne tient pas la route face à un mastodonte comme Le Havre et ne répond pas aux exigences de compagies capables d'embarquer 2 500 passagers.

Depuis 2008 et l’escale inaugurale du Queen Mary II, les Cherbourgeois s’étaient habitués à la venue régulière du navire quai de France. Ils devront désormais s’en passer, justement l'année du bicentenaire du naufrage du Titanic.

Sur le même sujet

Evreux : polémique autour du rachat des usines Navarre

Les + Lus