• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Déflagration à l'usine GPN: au fil des heures

© Image Amateur d'un riverain / France 3
© Image Amateur d'un riverain / France 3

Ce matin, 8 heures 50, une déflagration retentit dans l'usine classée Seveso 2. Il n' y a pas de victime

Par Carole BELINGARD

video title

video title

Grand-Quevilly : explosion usine GPN, sujet soir

Ce jeudi matin, une explosion s'est produite dans un atelier de l'usine d'engrais chimiques GPN à Grand-Quevilly près de Rouen. Pas de victime. L'explosion a eu lieu dans un compresseur d'une unité de fabrication d'ammoniaque. Selon les autorités, il n' ya pas de pollution externe

Une semaine après les commémorations des dix ans de l'explosion de l'usine AZF à Toulouse, c'est l'usine jumelle de Grand-Quevilly qui est touchée par une déflagration suivie d'un incendie. Il n'y a pas de blessés. Retour sur l'évènement de la matinée.

8h50: l'alerte

Il est 8 heures 50, une déflagration retentit à l'usine GPN de Grand-Quevilly. Le site, qui produit des engrais, est classé Seveso 2. Suite à cette déflagration, un incendie se déclare.

9h35: le feu est maitrisé

Après l'intervention de 70 pompiers, le feu est maitrisé. Le feu provient en fait d'une fuite d'hydrogène qui s'est enflammée dans l'unité de fabrication d'ammoniaque. Personne n'a été blessée.

10 heures: la toile s'enflamme

Sur le net, l'évènement a un fort retentissement. Les organes de presse, nous-mêmes, nos confrères de Paris-Normandie, Europe 1, RTL... vont très vite état de l'évènement. Mais surtout les internautes relaient les infos, retweetent, posent des questions, commentent. "Jamais de fumèe sans feu dans ces accidents là. Tout va toujours au mieux..et puis la réalité s'impose plus tard." peut-on lire sur notre  page Facebook.  "Incendie suite à l'explosion d'un compresseur d'amoniac à l'usine GPN de Grand-Quevilly #azf ms aucune info sur les risques sanitaires", lit-on encore sur Twitter.

11 heures: la préfecture déclare qu'il n'y a pas de danger pour la population

Selon la directrice du cabinet du préfet, il n'y a pas de dangers pour la population. Selon la direction de GPN, il n'y pas non plus de conséquences pour l'environnement. "Les mesures atmosphériques, capteurs présents sur la zone, ont permis de constater l’absence de concentration anormale de gaz toxique. ", précise le communiqué.

12 heures: l'usine poursuit son activité

Les services de la préfecture alors sur place se rendent à la centrale nucléaire de Paluel où était prévu un exercice de simulation d'un accident. L'exercice était jusque-là mis entre parenthèses. Fin de l'incident à Grand-Quevilly, l'exercice reprend son cours.

13 heures: le  web se rappelle

"Comme un air de déjà-vu RT@lemondefr: Explosion dans une filiale de Total à #Rouen, pas de victime". Ou encore "Grand-Quevilly : Explosion suivie d'un incendie à l'usine AZF http://t.co/GB2PLtTN” Toulouse aussi c'était AZF".

Voir le reportage (E. Ferret, F. Pesquet), les images  (document amateur d'un riverain) quelques secondes après l'explosion, les réactions d'habitants qui vivent dans ce quartier,  cliquer sur les vidéos

A lire aussi

Sur le même sujet

Algues et bactéries au lac de Brionne (Eure)

Les + Lus