• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Deux jeunes reconnaissent leur implication

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Ils seront déférés au pôle criminel de Caen demain mercredi.

Par Catherine BERRA

Originaires de la région de Domfront, les deux jeunes, un majeur et un mineur, ont reconnu leur implication dans le meurtre de la femme de 64 ans à Juvigny-sous-Andaine.

Ils ont été placés en garde à vue après la découverte du corps lundi matin par des éboueurs sur une départementale à quelques mètres du domicile de la victime.

Domicile situé au hameau de la Sotinière où les enquêteurs ont ensuite retrouvé un homme de 86 ans, également victime de coups, dont le pronostic vital est engagé ce mardi soir.

Le procureur de la République d’Argentan, David Pamart, ne disposait pas cet après-midi des conclusions de l’autopsie pratiquée aujourd’hui sur la sexagénaire.

Il n’a pas non plus communiqué le moindre élément touchant aux mobiles de l'agression.


Le parquet d’Argentan devrait se dessaisir du dossier mercredi en fin de matinée ou en tout début d’après-midi au profit du pôle criminel de Caen où la procureur de la République devrait ouvrir une information judiciaire.


Les deux jeunes suspects en garde à vue, l'un à Argentan l'autre à Alençon, devraient être transférés ce mercredi à Caen pour être présentés devant parquet.


Sur les quatre jeunes entendus dès lundi soir par les gendarmes, deux ont été relâchés, dont le petit-fils de la défunte qui a été innocenté.

Sur le même sujet

30créateurs du XXéme siècle

Les + Lus