GPN: “pas de risques pour la population”

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

C'est ce que déclare la préfecture après une explosion à l'usine GPN de Grand-Quevilly.

Par Carole BELINGARD

video title

video title

Explosion à l'usine GPN de Grand-Quevilly

Il n'y a pas eu de blessés. L'explosion a été suivi d'un incendie. Le feu est parti du compresseur d'ammoniaque.

Ce matin à 8 heures 50, une déflagration est survenue à l'usine GPN de Grand-Quevilly, connue sous le nom de Grand Paroisse classée Seveso 2, à la suite d'une fuite d'hydrogène qui s'est enflammée dans l'unité de fabrication d'ammoniaque. La fuite viendrait du compresseur. Le feu s'est ensuite délaré.  Il n'y a pas eu de blessés.

70 pompiers se sont rapidement rendus sur place et ont maitrisé les flammes au bout de 45 minutes.

Selon la directrice du cabinet du préfet, "il n'y as pas de riques pour la population". Florence Gouche a déclaré qu'il "n'y a pas d'évaporation d'ammoniaque". Par conséquent, elle poursuit qu'aucun plan n'a été déclenché "au niveau de la préfecture".

<< Voir toutes nos vidéos ci-contre

Les 350 salariés de l'usine ont repris le travail. Des analyses sont en cours pour déterminer les origines de l'incendie.

Par ailleurs, il n'y aurait pas d'impact sur l'environnement selon GPN, la filiale de Total.

"Les mesures atmosphériques (...) ont permis de constater l'absence de concentration anormale de gaz toxiques en limite de clôture de l'usine", a assuré GPN à l'AFP.

L'usine d'engrais est semblable en tout point à celle d'AZF à Toulouse. La semaine dernière avait d'ailleurs lieu dans la ville rose les commémorations des dix ans de l'explosion de l'usine AZF.

Paluel: l'exercice a repris normalement.

Ce jeudi c'est la date choisie par la centrale EDF de Paluel, près de Dieppe pour faire un exercice national de sécurité nucléaire. Un exercice qui doit permettre d'évaluer l'efficacité de la chaine de décision. Ce matin l'exercicea d'abord tourné au ralenti, puisque la plupart des participants ont été mobilisés sur l'accident réel chez GPN à Grand-Quevilly.

Mais désormais l'exercie qui mobilise 300 personnes et 17 mairies a repris normalement. Ce soir Vu d'Ici est consacré à cet exercice grandeur-nature à Paluel. Rendez-vouos sur France 3 Haute-Normandie dès 19 heures 18.

Sur le même sujet

Nous étions des étrangers (52min) : un documentaire de Fabrice Tempo et Frédéric Conti

Les + Lus