Guillaume Bachelay, nouvel incontournable du PS

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

A 40 ans à peine, Guillaume Bachelay a su se rendre indispensable à la campagne socialiste... avec un poste à la clé ?

Par Marie du Mesnil-Adelée

Maire-adjoint de Cléon. Vice-président de la région Haute-Normandie. Guillaume Bachelay est une figure montante de la politique régionale. Toujours dans l'ombre de Laurent Fabius, son mentor, cet homme réputé pour son sens de la formule a intégré l'équipe "veille-arguments-riposte" de la campagne de François Hollande.

Et ses répliques ont fait mouche. "Toulon II après Toulon I : la même politique, en pire", c'est lui. “François Hollande veut une campagne sur le fond, Sarkozy une campagne qui touche le fond”, toujours lui. Guillaume Bachelay s'est imposé comme l'une des plumes incontournables du parti socialiste. Le "Guaino de gauche", comme certains se plaisent à le surnommer.

Né à Elbeuf, ce petit-fils d'ouvriers diplômé de philosophie a fait de l'industrie son cheval de bataille. Il est d'ailleurs secrétaire national du PS à l’industrie, aux entreprises et aux nouvelles technologies. Un engagement qui pourrait lui valoir un poste de secrétaire d'Etat à l'Industrie.

Mais Guillaume Bachelay ne cache pas son admiration pour Laurent Fabius, son père spirituel. Dans une interview accordée à L'Express, il confiait même : "travailler avec des géants fait grandir. Il arrive que des arbres solides poussent à l'ombre des grands hommes." L'éléphant a poussé son poulain à s'engager en faveur de Martine Aubry pendant les primaires. D'ailleurs, la relation entre le ténor socialiste régional et François Hollande n'est pas des plus cordiales et il est fort possible que le nouveau Président snobe Laurent Fabius dans son futur gouvernement. Pour s'assurer un avenir durable dans l'exécutif, le temps est peut-être venu pour Guillaume Bachelay de prendre son envol...

Sur le même sujet

Les + Lus