L'affaire Larsonneur renvoyée au 6 septembre

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

L'agriculteur de Montabot comparaissait ce jeudi matin devant le tribunal de Coutances.

Par Catherine BERRA

Le 31 juillet, cet agriculteur de la Manche avait été interpellé par les forces de l'ordre et placé en garde à vue alors qu'il tentait de s'opposer à la construction de deux pylônes de la ligne à très haute tension (THT) Cotentin-Maine dans son champ.

Une interpellation jugée violente par son entourage et illégale par son avocat. 

Moyennant quoi, Yves Larsonneur  a porté plainte contre RTE. L'affaire devait être jugée ce jeudi matin, mais elle a été repoussée au 6 septembre.

La présidente du tribunal a en effet décidé d'accorder à l'avocat de l'agriculteur, Me Gervais Marie-Doutressoule, les expertises financières qu'il demandait. La magistrate est même allée jusqu'à ajouter en prime une expertise sanitaire.

Yves Larsonneur estime d'une part qu'il ne peut plus travailler dans son champ à cause des pylônes, d'autre part, que les dits pylônes ont fait perdre la moitié de sa valeur à sa propriété.  

RTE rétorque que des indemnités, négociées avec les syndicats agricoles et la chambre d’agriculture, sont prévues :  2 000 euros par pylône tous les 9 ans.

Largement insuffisant, selon Yves Larsonneur qui affirme que personne ne négocie en son nom.

Agé de 53 ans, il possède cette exploitation de 80 hectares, qu'il a acquise progressivement, depuis 1981. Il y élève près de 70 vaches laitières. À quelques années de sa retraite et donc de la revente de sa propriété, il estime être victime d'un énorme préjudice financier à cause de RTE, gestionnaire du réseau français d’électricité, doublé d'un risqu sanitaire lié à la présence de cette ligne à très haute tension sur ses terres.

Une ligne dont on ne sait trop si elle est ou non dangereuse pour la santé, mais qui a tout de même été déclarée d'utilité publique en 2010 alors que plusieurs des recours déposés contre elle n'avaient pas encore été examinés.

Les travaux sur les terres d'Yves Larsonneur auraient dû commencer le 30 juillet, mais ce dernier avait disposé des engins agricoles et des bovins dans son champ pour en bloquer l'accès.

Une guerre de tranchées s'est alors installée entre les forces de l'ordre et les militants anti-THT jusqu'à l'interpellation de l'agriculteur le lendemain à 8 h 00 du matin.

Depuis ce jour, les pylônes 224 et 225 ont été édifiés à Montabot et la ligne THT avance inexorablement... laissant à la justice le soin d'arbitrer de plus en plus de litiges entre RTE et les opposants à la THT.
 

Notre reportage :


 

L'affaire Larsonneur renvoyée au 6 septembre

THT : procès Larsonneur par france3bassenormandie_845

Sur le même sujet

Les + Lus