L'arbitre assistant mis en cause est bas-normand

Il s'appelle Johann Perruaux. Il est affilié à la ligue de Basse-Normandie et à l'AS Cherbourg.

Par Catherine BERRA

Dans le cadre de la rencontre Brest-Auxerre hier soir, un incident important l'a opposé à Kamel Chafni, de l'AJA. Ce dernier l'accuse d'avoir tenu des propos racistes.


Le président de l'AJ Auxerre, Gérard Bourgoin, a demandé à la Ligue de procéder à une enquête afin de faire toute la lumière sur ces accusations
.

L'arbitre assistant aurait dit au joueur "dégage l'Arabe". Selon Gérard Bourgoin, le milieu auxerrois "a fait une déclaration sur l'honneur".

Kamel Chafni a été exclu par Tony Chapron, l'arbitre principal de la rencontre, après une vive altercation avec Johann Perruaux dont c'était le 12ème match de Ligue 1 de la saison en tant qu'arbitre assistant. Le milieu auxerrois lui reprochait de n'avoir pas signalé un hors-jeu brestois.

Le ton est monté entre les deux hommes et Tony Chapron a d'abord brandi un carton jaune, puis un rouge à l'adresse de Kamel Chafni.

Ce dernier est aussitôt entré dans une vive colère et ses partenaires, ainsi que des joueurs de Brest dont Jonathan Zebina ont dû l'empêcher d'aller reparler à Johann Perruaux.

L'agitation a duré près de cinq minutes, Chafni parvenant finalement à aller voir l'arbitre assistant pour ensuite quitter le terrain.

Chafni a ensuite déclaré à la télévision avoir été victime d'insultes racistes, accusant Johann Perruaux de lui avoir dit "dégage l'Arabe" (voir la vidéo ci-dessous).

N'ayant pas entendu personnellement ces propos, Gérard Bourgoin a demandé à la Ligue de football professionnel, la LFP, de diligenter une enquête.

"Je tiens à dire immédiatement que je réfute toute accusation concernant ces propos",
a réagit de son côté Tony Chapron devant la presse, deux heures après la fin de la rencontre. L'arbitre qui "nie catégoriquement" le fait qu'il y ait pu y avoir sur le terrain des propos racistes tenus à l'encontre de Kamel Chafni. "Je connais trop bien l'homme avant de connaître l'assistant, a-t-il poursuivi à propos de Johann Perruaux, pour vous dire que cet homme là ne tiendrait jamais de propos racistes".


"Ce joueur est plutôt un modéré", a de son côté précisé Gérard Bourgoin. "Tout le monde connaît Kamel Chafni, ce qu'il a déjà apporté au football français et marocain. Ce n'est pas un coutumier du fait, a décléré le président de l'AJA. Dans le football, on ne veut pas entendre parler d'origines, le foot est un sport de rassemblement."


Le président d'Auxerre a indiqué que des joueurs de Brest avaient entendu les propos de l'arbitre et que certains étaient venus le dire à des Auxerrois spontanément.


Dans un comuniqué, la LFP affirme que "Frédéric Thiriez, (le président de la LFP, ndlr) a demandé l’ouverture d’une enquête afin que toute la lumière soit faite le plus rapidement possible sur cette affaire".

Sur le même sujet

Les + Lus