• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'été en solde

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Les rabais donneront-ils envie d'acheter les vêtements d'une saison aux abonnés absents ? Enquête de voisinage.

Par Pierre-Marie Puaud

Faites l'essai, dans votre entourage : un rapide tour d'horizon, au bureau, donne un bon aperçu de ce que le client attend de ces soldes d'été 2012 (à titre d'information, ledit été 2012 tarde à mériter son appellation). La saison n'a pas commencé que déjà elle est bradée !

"On va y aller tout à l'heure, concède-t-on au service documentation. A la pause déjeuner. On va essayer, s'il n'y a pas trop de monde !" Pour acheter quoi ? Dans un sourire, une jeune collègue avoue : "Je n'ai pas encore trouvé mon maillot de bain..."
 



Une stagiaire : "Moi je ne fais pas les soldes. J'attends les démarques. Les deuxième et troisième démarques".

Ses collègues documentalistes la rejoignent sur un point : "Si ça ne dépasse pas 50 % de rabais, ça ne vaut pas le coup. Sinon, on attend les démarques".

"Le problème ajoute l'une d'entre elles, c'est que la petite robe en lin qu'on n'a pas encore eu l'occasion de porter ne sera peut-être pas soldée. Ou alors, on va tomber sur des trucs de la nouvelle collection. Et c'est frustrant". Une journaliste de la rédaction l'admet : "j'ai ressorti mes vêtements d'été. Mais je n'ai pas encore eu vraiment l'occasion de les porter. Quand je vois ce que j'ai déjà, je pense que je ne vais pas faire les soldes. Ou alors quelques vêtements pour les enfants avec une taille au-dessus en prévision de l'année prochaine. Et j'achète par correspondance pour éviter la foule".

Son voisin de bureau pense aussi "aller flâner", mais plutôt au rayon bricolage pour trouver "des outils pour le jardin, et pour la maison, si je trouve une bonne affaire". A bien y réfléchir, sa collègue journaliste pense aussi partir en quête d'un bureau pour meubler une chambre en travaux.

Un caméraman : "En général, ce que je cherche n'est jamais en solde. Moi, j'achète toute l'année sur internet. Il y a toujours des promos". Dans le camp des "anti", cet idéaliste va plus loin : "jamais les soldes. Je suis hors-circuit ! Et je trouve ça choquant de voir les gens se ruer à la porte des magasins. C'est dégradant !"

Un jeune journaliste branché du service internet boycotte aussi les soldes, mais pour une raison très opposée : "C'est tout bidon ici ! Ce week-end, moi je vais à Londres. Au moins, je vais ramener des choses originales".
 

Ce n'est qu'un bref tour d'horizon. Mais faites l'essai autour de vous, vous verrez...
 

Reportage de F. Bodereau et Ch. Bezard

L'été en solde (3)

L'ouverture des soldes (d'été...) à Caen par france3bassenormandie_845

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus