La Hague: décès d'un sous-traitant chez Areva

© France 3 Caen
© France 3 Caen

Ce chef d'entreprise est décédé vendredi après-midi alors qu'il travaillait dans un atelier de maintenance.

Par Marc Sadouni, avec AFP


D'après les éléments fournis aux syndicats, l'homme serait décédé d'une asphyxie après avoir inhalé de l'hélium dans son masque respiratoire.

Selon les premières constatations, le décès serait accidentel, ou consécutif à un suicide. Une autopsie sera pratiquée lundi.




L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, a été retrouvé inanimé, allongé au sol dans l'atelier de maintenance des emballages de transport où il travaillait seul.

Selon la direction, l'atelier où il travaillait ne nécessitait pas de porter d'équipement spécifique et il effectuait une opération classique de maintenance.

L'homme décédé était considéré comme un expert au niveau national en matière d'étanchéité, et notamment de gaz, et une opération particulière est nécessaire pour brancher l'embout du masque respiratoire sur la vanne d'hélium.

Comme pour tout accident de ce type, gendarmes et parquet se sont rendus sur les lieux du drame, dont l'accès a été bouclé. 

Les salariés du site sont très affectés, car l'homme était connu et apprécié depuis longtemps dans l'usine.
Cet ancien salarié de l'usine de La Hague avait monté sa société, AIT (Assistance Inspection Technique), dans les années 1990 et s'était spécialisé dans l'étanchéité.

"C'était un spécialiste réputé et reconnu", déclare la direction, qui mettra en place une cellule de soutien psychologique.

Sur le même sujet

Les + Lus