Le camembert AOP attaque

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine BERRA

Les producteurs du véritable "camembert de Normandie" s'en prennent aux industriels.

Ils leur reprochent une "usurpation de notoriété" et s'apprêtent à porter plainte.

Ils sont 9 producteurs de fromages et 500 producteurs de lait à être regroupés au sein de l'Appellation d'Origine Protégée (AOP) "camembert de Normandie".



Selon Patrick Mercier, président des organismes de gestion des AOP de Basse-Normandie, les industriels créent la confusion dans l'esprit des consommateurs lorsqu'ils inscrivent la mention "fabriqué en Normandie" sur leurs produits. 

L'AOP, très strictement encadrée, exige notamment une fabrication au lait cru moulé à la louche, issu de vaches normandes et réalisée dans des zones géographiques répertoriées. "Toute connotation créant la confusion chez le consommateur est illégale", souligne Patrick Mercier.

"Une récente étude nous a montré que 90% des consommateurs normands ne savent pas reconnaître les appellations d'origine" dans les rayons des magasins, a-t-il poursuivi soulignant que la filière se trouvait "en sursis" en raison de cette "usurpation de notoriété".



Seuls 5% des camemberts, contre 10 à 15% dans les années 2007-2008, sont aujourd'hui fabriqués dans le cadre de l'AOP : pour 4 300 tonnes de camemberts fabriqués chaque année sous l'AOP (mention camembert de Normandie) la production atteint 90 000 tonnes pour les produits industriels (mention fabriqué en Normandie), selon Patrick Mercier.



"Nous n'avons rien contre les industriels mais leur pratique menace notre existence et il y a tromperie pour le consommateur", explique Patrick Mercier en indiquant que la plainte serait déposée avant la fin de l'année.

Voyez notre reportage chez un producteur AOP :



La guerre du camembert est déclarée par france3bassenormandie_845
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité