• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le numéro 2 de Renault à Sandouville

© AFP - KENZO TRIBOUILLARD
© AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Carlos Tavares est venu hier dans la région Havraise. Il a été accueilli par des salariés en colère.

Par Carole BELINGARD

video title

Le numéro 2 à Renault Sandouville

Le numéro 2 de Renault a fait le déplacement jusqu'à Renault Sandouville hier. Carlos Tavares s'est rendu sur le site pour s'adresser aux salariés et les rassurer quand à l'avenir de l'usine havraise. Mais il était aussi attendu par d'anciens salariés plutôt en colère.

Vendredi, le numéro deux de Renault a visité l'usine de Sandouville. Carlos Tavares voulait ainsi s'assurer de l'avancement des travaux sur le site, puisque Sandouville doit accueillir dès 2013 la fabrication du Trafic. Le discours se voulait donc rassurant.

Mais Carlos Tavares a eu le droit à un comité d'accueil. A l'initiative de la CGT, des salariés ont manifesté leurs inquiétudes. Renault promet la fabrication de 100.000 exemplaires de Trafic par an. A Sandouville on est inquiet, compte tenu du fait qu'en 2010, seuls 50.000 véhicules Trafic ont été vendus...

Par ailleurs, le bras droit de Carlos Ghosn a du faire face à la colère des 191 anciens salariés de Sandouville, qui ont quitté l'entreprise suite à un plan de départs volontaires. Mais aujourd'hui avec la réforme des retraites, beaucoup d'entre eux n'ont plus leurs comptes de trimestres travaillés... Carlos Tavares s'est à nouveau voulu rassurant en affirmant que des solutions individuelles allaient être trouvées.

<< Isabelle Ganne et Hervé Guiraudou étaient hier à Sandouville, voir le reportage ci-contre

Sur le même sujet

Colombelles: une marche blanche en hommage à Théo

Les + Lus