Le parquet n'exclue pas la préméditation

Le père a avoué le meurtre de son fils de 9 ans samedi à Caen. Le parquet s'interroge.

Par Régions

video title

INFANTICIDE A CAEN

Samedi, un homme de 59 ans s'est rendu à l'hotel de police pour avouer le meurtre de son fils de neuf ans. Le parquet de Caen n'exclue pas la préméditation.

L'homme s'est rendu à la police samedi après-midi. Âgé de 59 ans, il aurait affirmé avoir tué son fils de 9 ans. Le drame se serait déroulé dans son appartement, dans le quartier de la Guérinière à Caen. L'autopsie pratiquée ce lundi matin a confirmé que le jeune garçon était décédé par étouffement.

Le père devrait être mis en examen et placé sous mandat de dépôt. Le parquet de Caen doit ouvrir une information judiciaire pour "meurtre sur enfant de moins de 15 ans par préméditation". En garde à vue depuis samedi, l'homme a fait l'objet de plusieurs examens psychiatriques. "On s'interroge sur le moment de la décision de tuer", a déclaré le procureur adjoint à l'AFP, "Peut-on se réveiller le matin et avoir une idée de cette nature ou l'at-on ressassée?"

L'homme n'a aucun antécédent judiciaire. Il était en instance de divorce depuis plusieurs mois avec la mère de son fils. Cette dernière en avait la garde. Le jeune garçon devait passer deux semaines de vacances avec son père, conformément à un accord conclu entre les deux parents.

Sur le même sujet

Droit de retrait agents SNCF

Les + Lus