• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le plan social suspendu

© Fr3 Normandie
© Fr3 Normandie

L'administrateur judiciaire a informé le CE du groupe d'une nouvelle offre de reprise ferme.

Par R.T avec AFP

Le plan social a été suspendu au sein du quotidien Paris-Normandie et de ses titres
associés à la suite d'une nouvelle offre de reprise rendue publique jeudi matin
lors d'un comité d'entreprise

Cette offre émane de deux anciens de la presse quotidienne régionale : Xavier Ellie, ancien directeur du Progrès de Lyon et de Denis Huertas, ancien directeur du Dauphiné Libéré. L'information a été confirmée par Emmanuel Hess, l'un des administrateurs judiciaires. Du côté de l'intersyndicale, on est plutôt satisfait mais encore prudent. François Charmot, représentant SNJ au CE a livré son sentiment : "Cette offre apparaît suffisamment sérieuse pour suspendre le plan social actuellement
mis en place", a souligné le représentant du personnel, estimant que ce jeudi était
"plutôt une journée optimiste".

Il semblerait que, dans cette nouvelle offre de reprise, "la casse sociale seraitmoins lourde" qu'envisagé jusqu'à présent, a ajouté,M. Charmot, tout en précisant manquer de détails pour le moment sur l'ensemble du projet.
La poursuite de l'activité de Paris-Normandie et de ses titres associés, Le Havre Libre, Le Havre Presse et Le Progrès de Fécamp, sera demandée mercredi prochain par les représentants du personnel, lors de l'examen du dossier par le tribunal de commerce du Havre, a indiqué M. Charmot. Hier, les salariés avaient occupé symboliquement un golf appartenant à la famille Hersant.

Un repreneur pour Paris Normandie ?

Le plan social suspendu

Un repreneur pour Paris Normandie par France3Haute-Normandie

Sur le même sujet

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019

Les + Lus