Les défenseurs des barrages ne désarment pas

La destruction des barrages de la Sélune a pourtant été confirmée par un arrêté préfectoral

Par Régions

Huit ans de combat n'auraont pas suffi. Mardi, un arrêté préfectoral aurait définitivement signé l'arret de mort des deux barrages de la vallée de la Sélune. Exploités depuis les années 30 par EDF, ces ouvrages alimentaient 15 000 personnes en électricité mais étaient jugés incompatibles avec la libre circulation des poissons migrateurs.

Une victoire pour les associations écologistes. Une défaite pour les opposants au projet d'arrasement qui avaient tenté de mobilisé la population en organisant plusieurs réunions publiques. L'arrêté du préfet de la Manche, qui relaie la décision prise par le ministère de l'écologie, notifie à EDF l'arret de l'exploitation des barrages de Vézins et la Roche-qui-Boit. Les opposants au projet ne désarment pas. L'association "Les amis du barrage" doit prochainement rencontrer la nouvelle ministre de l'écologie, en compagnie d'élus locaux. Ils font notamment valoir le coût du chantier de la vidange des retenues d'eau.

Reportage: Stéphanie Vinot et Joël Hamard


 

Les défenseurs des barrages ne désarment pas

fin de concession pour les barrages du Sud-Manche par france3bassenormandie_845

 

Sur le même sujet

Les + Lus