• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Malherbe à l'heure du jeu

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Ce soir premier match de la saison 2011-2012 contre Valenciennes

Par CM

video title

FOOT REPRISE SAISON SMC

A quelques heures de la reprise de L1, petite revue d'effectif du stade Malherbe

Premier objectif pour le club caennais cette saison: le maintien en ligue 1. C'est ce qu'a répété mardi soir Nicolas Seube, capitaine de l'équipe, sur le plateau de notre journal. Manque d'ambition ou réalisme ?

Les Bas-Normands ont, il est vrai, fait le yoyo entre la ligue 1 et la ligue 2 ces dernières années et ont souvent sauvé leur tête en toute fin de championnat. A l'image de la saison passée, où le nul obtenu face à 'l'OM à domicile lors de la dernière journée a définitivement levé les incertitudes qui planaient sur l'avenir de l'équipe, 15e au classement final avec 46 points.

La saison 2010-2011 avait démarré sur les chapeaux de roue pour les Caennais. L'équipe, fraichement promue en ligue 1, avait défait successivement l'Olympique de Marseille et l'Olympique lyonnais, deux mastodontes du football hexagonal. Mais les supporters allaient très vite déchanter. Avant la trêve hivernale, le Stade Malherbe connait une série noire de six défaites successives. Le reste de la saison est en dents de scie, alternant regains de combativité et sérieuses baisses de régime.

Son maintien en ligue 1, le Stade Malherbe le doit en partie à un jeune homme de 24 ans natif de Caen et issu de son centre de formation. Avec 17 buts à son actif, Youssef El Arabi s'impose comme l'une des révélations de la saison 2010-2011. Ses brillantes prestations attirent l'attention de plusieurs clubs européens prestigieux. Mais l'attaquant bas-normand surprend tout le monde en signant pour quatre ans avec le club saoudien Al Hilal. Montant du transfert: 7,5 millions d'euros. Le june homme devrait toucher un salaire de 3 millions d'euros par an.

Mercato: le jeu des chaises musicales

Si le départ d'El Arabi permet de remplir les caisses du Stade Malherbe, il le prive d'une de ses pièces maîtresses. Autre départ: celui de Yohann Mollo. Prêté par l'AS Monaco, le joueur, évoluant au poste d'ailier gauche, s'est révélé être un atout pour le club bas-normand. Enfin, Romain Inez, arrivé en fin de contrat, est parti à Châteauroux.

Les dirigeants du club ont donc dû recruter. La star du mercato caennais, c'est Pierre-Alain Frau, 31 ans, trois fois champion de France avec Lyon et Lille, la saison passée. L'attaquant avait également été approché par Saint-Etienne, Auxerre, Nancy et Sochaux. Il a finalement signé pour trois ans avec le Stade Malherbe. Il doit remplacer Youssef El-Arabi. Autre lillois nouvellement arrivé dans l'effectif caennais: Jerry Vandam, un latéral droit de 22 ans encore peu expérimenté (11 matchs en ligue 1) et prêté pour un an par le LOSC. Enfin, le jeune milieu de terrain offensif Frédéric Bulot arrive de Monaco pour remplacer Yohann Mollo. Le joueur franco-gabonnais, international espoirs, a signé pour trois ans à Caen.

Autre joueur clé du dispositif malherbiste: son gardien, Alexis Thébaux. Celui-ci approché par le PSG s'est dit, un temps, intéressé par l'aventure parisienne. Le club de la capitale lui aurait proposé un poste de doublure de son portier titulaire. Thébaux était alors en pleine renégociation de son contrat avec le club bas-normand. Il a annoncé, la veille du dernier match de préparation contre Brest, qu'il restait à Caen.

Le club fonde également de grands espoirs en Romain Hamouma et M'baye Niang (tout juste 17 ans) révélés la saison dernière. Le second ne sera pourtant pas sur la pelouse du Stade d'Ornano samedi prochain pour la reprise du championnat. Un trop grand nombre de cartons jaunes reçus en fin de saison lui a valu une suspension.

Si le championnat redémarre le 6 août prochain, les entraînements ont repris fin juin. Le collectif caennais est parti en stage une dizaine de jours à Vichy avant d'entamer une série de matchs amicaux, une série en demi-teinte qui s'est achevée sur une défaite, samedi à Ouistreham, face à Brest, la seule équipe de Ligue 1 affrontée lors de cette phase préparatoire. Pour Nicolas Seube, ces rencontres amicales "constituent un entraînement grandeur nature, (elles) permettent de retrouver le rythme de la compétition mais on ne peut pas tirer d'enseignements de ces matchs sans enjeux".

S'il admet qu'il reste encore quelques réglages à effectuer "pour être à 100 %", le capitaine du Stade Malherbe s'est dit confiant, hier soir sur notre plateau, quant au fonctionnement du collectif caennais: "le groupe est bien ensenmble, il vit bien ensemble, on est content de se retrouver donc c'est de bon augure pour la suite." 

Premier match, samedi 6 août, au stade d'Ornano, à 21 heures, face à Valenciennes.

Nous reviendrons sur la reprise du championnat de Ligue 1, jeudi soir, dans votre édition régionale

Sur le même sujet

Nicole Belloubet à propos du CEF

Les + Lus