• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Meurtre d'un SDF: une audience mouvementée

L'un des accusés, Bouzid Bouchama, s'est violemment emporté à la lecture de l'acte d'accusation

Par Régions

Cette première journée d'audience aux assises de Caen a été marquée par un violent incident. L'un des accusés, Bouzid Bouchama est sorti de ses gonds lors de la lecture de l'acte d'accusation. "J'ai tué personne, moi, dis-le, dis-la vérité !" a-t-il crié à Eric Porey, co-accusé.

Les policiers présents ont dû le ceinturer et l'évacuer. Eric Porey, lui, reconnait avoir porté des coups à la victime tout en confirmant la participation de Bouzid Bouchama, chez qui le meurtre a été perpétré.

Le 20 janvier 2009, le corps de Yannick Nouet, un sans domicile fixe de 38 ans, est retrouvé nu, tuméfié et lacéré au pied d'un immeuble du quartier du Calvaire Saint-Pierre, à Caen. Cinq heures plus tôt, Bouzid Bouchama accueille la victime et Eric Porey dans son appartement, un appartement sans eau ni électricité, éclairé à la bougie. Tous sont fortement alcoolisés. A l'autopsie on dénombrera près de 80 lacérations sur le corps de Yannick Nouet. Une seule blessure est mortelle: un coup de couteau porté au coup. Les légistes constateront également que des coups ont été portés après le décès de la victime et qu'on a tenté de sectionner ses organes génitaux.

Meurtre d'un SDF: une audience mouvementée

Assises Caen: première journée mouvementée par france3bassenormandie_845

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus