• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

OGM: François Dufour se pourvoit en cassation

Le vice-président du Conseil Régional a été condamné avec sept autres faucheurs volontaires

Par Régions

François Dufour, vice-président de la Région, et sept autres faucheurs volontaires, dont José Bové, ont été condamnés, ce jeudi, par la cour d'appel de Poitiers pour la destruction de deux parcelles de maïs OGM en 2008. Ils doivent dédommager le semancier américain Monsanto et le propriétaire. Ils ont décidé de se pourvoir en cassation.

François Dufour était l'invité du journal régional ce vendredi midi. Il parle d' "une sanction très lourde". Le semancier américain a obtenu l'intégralité des dommages et intérêts qu'il demandait: 173 700 euros. Quatre des huit prévenus, dont François Dufour, ont par ailleurs écopé de jours-amendes de 600 euros.

Au delà de la sévérité de la peine, François Dufour a surtout voulu insister sur la gravité de la situation: "Il n'y a plus de moratoire sur le Monsanto 810 (maïs transgénique planté sur les deux parcelles), le Conseil d'Etat l'a cassé il y a trois mois. Mme Kosciusko-Morizet et le président de la République devait reprendre un nouveau moratoire. Ils ne l'ont pas fait. Ce jugement, c'est une façon d'ouvrir la voie au maïs transgénique."

Le vice-président du Conseil Régional de Basse-Normandie a ensuite lancé un appel à la mobilisation contre les OGM. "Nous ne pouvons pas baisser les bras, nous devons résister", se déclarant alors favorable au pourvoi en cassation.

Découvrez ci-dessous la réaction de François Dufour, invité de notre journal ce vendredi midi

OGM: François Dufour se pourvoit en cassation

OGM: François Dufour réagit à sa condamnation par france3bassenormandie_845

Sur le même sujet

Les 5 jeunes qui seront les "Normands autour du monde" 2019

Les + Lus