Orne Avenir dénonce une gestion à distance

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Les dissidents ont vivement réagi à la mise au point d'Alain Lambert. Sa politique dans l'Orne est aussi mise en cause.

Par P-M P

Dans le message vidéo posté sur le site du conseil général, le président réduit les attaques dont il fait l'objet à des questions de "politique nationale". (Lire ici : "la chienlit, non") "L'orne n'est pas la propriété de l'UMP" prévient Alain Lambert qui s'empresse d'ajouter qu'il n'entend pas démissionner.

Avec cette allocution "les yeux dans les yeux", Alain Lambert règle ses compte avec "les politiciens qui pensent d'abord à eux-même". Sans les nommer, il vise les chefs de file de ce groupe de vingt élus dissidents "qui surmontent mal leurs échecs électoraux. Les aigreurs, les rancoeurs, voire les vengeances dominent les esprits trop partisans".

Cette mise au point fait n'a pas manqué de faire réagir "Orne Avenir" : "les griefs invoqués n'étaient nullement limités à la politique nationale, mais portaient bien également sur l'Orne et les dégâts occasionnés par les orientations d'Alain Lambert dans l'opinion publique Ornaise." Dans son communiqué, le groupe dénonce encore "la gestion à distance" d'Alain Lambert et "son abesence sur le terrain". Saine ambiance...

A revoir : la fronde au conseil général de l'Orne

Orne Avenir dénonce une gestion à distance

La fronde au conseil général de l'Orne par france3bassenormandie_845

L'intégralité du message d'Alain Lambert

Orne Avenir dénonce une gestion à distance (1)

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Paris : Hervé Morin élu président de "régions de France"

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne