Plysorol vers un possible redressement judiciaire

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Une réunion de Comité central d'entreprise hier à Paris a déçu les espoirs des 55 salariés de Lisieux.

Par Catherine BERRA

Des salariés qui, après une période de chômage partiel entamée mi-avril, espéraient bien reprendre le travail la semaine prochaine.

Mais suite à une réunion de CCE du groupe hier mercredi à Paris, il semblerait que l'usine de Lisieux se dirige plutôt vers un redressement judiciaire, selon une représentante de la CGT citée dans Ouest-France. 

Rappelons que depuis 2008, l'usine de Lisieux a déjà subi deux redressements judiciaires suivis de deux dépôts de bilan et connu deux repreneurs.

Depuis quatre ans, 140 personnes ont perdu leur emploi et il ne reste plus qu'une cinquantaine de salariés dans une usine qui fut en son temps le n°1 européen du contreplaqué.


Repris par le groupe libanais Bitar l'an passé, le groupe Plysorol international qui compte trois usines en France à Épernay, Fontenay-le-Comte et Lisieux, avait décidé d'arrêter la production de contreplaqué à Lisieux pour recentrer l'activité sur l'usine vendéenne.

C'est ainsi que les salariés Lexoviens se sont retrouvés en chômage partiel en attendant l’installation d’une unité de panneaux peints qui aurait permis de sauvegarder 13 emplois.

Mais de sérieux doutes subsistent quant à l'avenir du site. On devrait en savoir un peu plus ce jeudi midi.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus