• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Port-en-Bessin: le coup de gueule des coquillards

Blocage du port par des bateaux locaux contre le système de licence tournante

Par Régions

Pour Dimitri Rogoff, patron du "Sauvage" Port-en-Bessin, le problème est récurrent. Mais cette saison, "les 2/3 de la Baie de Seine sont fermés pour raisons sanitaires, le gâteau est beaucoup plus petit à partager". Pour les coquillards de la Baie de Seine, le système des licences tournantes n'est plus tolérable.

Ce mardi mid, trois bateaux portais avaient bloqué l'entrée du port afin d'epêcher des bateaux de Boulogne et de Dunkerque de sortir. Tous pêchent la coquille sur le gisement classé Baie de Seine. Pour exercer cette activité, il faut disposer d'une licence. Le comité régional des pêches de Basse-Normandie en attribue 130. Celui de Haute-Normandie, 60.

Mais ce dernier en attribue quelques unes à la semaine, notamment au voisin picard. Pour les pêcheurs en règle durant toute la saison, ce système est illégal et rend tout contrôle de l'activité impossible. "Nous avons besoin d'une liste qui est faite en début de saison et qui est fixe", explique Dimitri Rogoff, "On ne veut pas trouver de nouveaux bateaux d'une semaine à l'autre. On est totalement inféodé au gisement classé Baie de Seine. On a pas beson de flotilles opportunistes qui viennent piocher dedans."

Sur le même sujet

Johnny Clegg en concert pour les 10 ans du Mémorial de Caen

Les + Lus