• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Renaud Donnedieu de Vabres en garde à vue

© AFP PHOTO/GUILLAUME BAPTISTE
© AFP PHOTO/GUILLAUME BAPTISTE

L'ancien conseiller de François Léotard au ministère de la Défense a été placé en garde à vue

Par FTVI (avec agences)

Renaud Donnedieu de Vabres a été placé en garde à vue, mardi matin, dans le cadre de l'enquête sur le volet financier de l'affaire Karachi. Entre 1993 et 1995, il était conseiller de François Léotard au ministère de la Défense.

Entendu comme témoin en novembre 2010 par le juge Renaud van Ruymbeke, M. Donnedieu de Vabres avait réfuté tout lien entre la négociation d'un contrat de  ventes de sous-marins au Pakistan et le financement de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Selon des témoignages versés au  dossier, deux intermédiaires, dont Ziad Takieddine, auraient été imposés par le  pouvoir politique, notamment par M. Donnedieu de Vabres, peu avant la conclusion du contrat Agosta le 21 septembre 1994.

Le parti socialiste a réagi par la voix de Bernard Cazeneuve, porte-parole de François Hollande, mais aussi rapporteur de la commission parlementaire sur Karachi. "Notre rôle à nous c'est d'aider les familles à accéder à la vérité pour ceux qui sont morts ou qui ont été blessés (...) Ce n'est pas d'instrumentaliser cette affaire tragique à des fins politiques, mais si des évènements doivent nous conduire à demander des comptes nous le ferons", a déclaré M. Cazeneuve.

Sur le même sujet

Le métier de marin pêcheur aujourd'hui

Les + Lus