Seine-Maritime : échec pour les communistes

© F3 Haute Normandie
© F3 Haute Normandie

Pour la première fois depuis la Ve république, il n'y aura pas de députés communistes de Seine-Maritime.

Par Ronan Tésorière

Même la 8e circonscription du Havre a cédé, Jean Paul Lecoq y arrive second pour 83 voix... La prochaine Assemblée Nationale se fera sans députés communistes de la Seine-Maritime

Le déclin ne date pas d'aujourd'hui mais jusqu'ici la Seine-Maritime avait toujours été une terre d'élection pour les élus communistes à l'Assemblée. en 2007, ils étaient même 2, Daniel Paul et Jean Paul Lecoq.

Les résultats de ce premier tour des Législatives, sont sans appel. Aucun candidat communiste n'a réussi à se hisser en tête, de manière à s'assurer un ticket pour le Palais Bourbon. Au Havre, Jean Paul Lecoq, qui devait pourtant bénéficier d'un boulevard dans la 8e circonscription, historiquement attachée au PC, est arrivé 2e derrière une surprenante Catherine Troallic. Il a décidé de se retirer au profit de cette dernière. Vote utile du "peuple de gauche" , ou échec de la stratégie d'alliance avec Jean-Luc Mélenchon qui a radicalisé le discours ? L'histoire ne le dit pas.

Cet état de fait est toute fois symbolique de l'effritement du vote communiste dans le département depuis 1981. Après la ceinture rouennaise, qui a vu ses municipalités sortir du giron une -à-une, c'est maintenant le bastion du Havre qui bascule vers le vote socialiste.

Le déclin du PC

Seine-Maritime : échec pour les communistes

Le déclin du PC en Seine Maritime par France3Haute-Normandie

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus