• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Valognes : des heurts opposent manifestants et CRS

© Sortir du nucléaire
© Sortir du nucléaire

Vers 8h00 ce matin, les forces de l'ordre ont chargé les manifestants du collectif Stop Castor.

Par Catherine BERRA

Des centaines de militants se trouvaient le long de la voie ferrée que doit emprunter le dernier convoi de déchets nucléaires allemands retraités cet après-midi et pour les repousser, les forces de l'ordre ont fait usage de bombes lacrymogènes.

Selon la préfecture de la Manche, les forces de l'ordre ont procédé à cinq interpellations.

La visibilité était réduite à cause des gaz et de la brume.

Rappelons qu'un arrêté préfectoral interdit toute manifestation ce mercredi à 500 mètres de part et d'autres de la voie ferrée entre Valognes et Lison, soit les 70 km de voie que doit emprunter le convoi dans la Manche.


Présent depuis lundi, un hélicoptère continue à survoler le secteur, tandis que des dizaines de véhicules de CRS et de gendarmes étaient visibles aux alentours, installés depuis mardi.


Vers 9H00, les manifestants, qui estimaient être 400, semblaient s'éloigner un peu des voies et même faire demi tour selon le réseau Sortir du nucléaire.


Les militants du collectif  "Valognes Stop Castor", installé dans un camp à Yvetot Bocage, tout près de Valognes, ont quitté leur camp vers 6H00 ce matin pour leur manifestation au lieu-dit Percy sur la commune de Lieusaint à 2 km de Valognes et sur le trajet de la voie ferrée.

Il s'agit du 12e et dernier convoi de déchets nucléaires allemands retraités par la société à destination de l'Allemagne, le contrat entre Areva et ses partenaires allemands étant parvenu à échéance. Ce convoi est particulièrement radioactif.

Sur son site l’ACRO considère que "le public doit être informé lors de passage de tels convois radioactifs et que, tout particulièrement le personnel de la SNCF, soit informé, formé et fasse l’objet d’un suivi dosimétrique individuel - par dosimétrie passive  et par dosimétrie opérationnelle  - dès lors que des agents sont susceptibles d’être exposés".



Des barrières de fer d'environ 2 mètres de haut barraient notamment totalement la principale route permettant d'accéder à la gare SNCF et celle du terminal ferroviaire Areva, à Valognes, où se trouve le convoi hautement radioactif.


Le collectif "Valognes Stop Castor", à l'origine du camp, a avancé d'une heure son appel à manifester dans les environs, à Lieusaint, et à bloquer le train.


Les forces de l'ordre, très discrètes jusqu'alors, ont érigé dans la nuit des barrages sur les principaux accès routiers à la voie ferrée, dans et autour de Valognes, mais la voie ferrée restait mercredi matin, de très bonne heure, accessible dans la campagne.

Les premières images de la manifestation ce matin

Sur le même sujet

Rouen : un magasin Newlook occupé par les salariés

Les + Lus