Les jeunes sont les premiers bénéficiaires de la baisse du chômage en Basse-Normandie

Publié le Mis à jour le

Les chiffres du chômage de Basse-Normandie épousent la tendance nationale, à la baisse notamment chez les jeunes.

En France, c'est la plus forte baisse depuis fin 2007: le chômage a diminué nettement en septembre (-0,7%), pour s'établir à 3,55 millions de demandeurs d'emploi sans activité, une éclaircie qui profite avant tout aux jeunes. Pôle emploi recensait fin septembre 23.800 chômeurs de moins que fin août, a annoncé lundi le ministère du Travail. Le chômage est même en légère baisse sur quatre mois (-0,1% depuis mai), mais reste en hausse de 3,1% sur un an.

En Basse-Normandie, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit à 70 044 en Basse- Normandie, fin septembre 2015. Ce nombre diminue de 1,7% (-1 239) par rapport à la fin août 2015 (+1,9% sur un an).

Par département, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A varie de -2,2% à -0,8% en septembre
2015 par rapport à fin août 2015 :
  • Calvados : -1,8%
  • Manche : -2,2%
  • Orne : -0,8%


En Basse-Normandie, le nombre de demandeurs d’emploi de catégories B et C s’établit à 45 097 fin septembre 2015. Ce nombre augmente de 2,1% (+908) en septembre (+11,0% sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B et C s’établit à 115 141 fin septembre 2015. Ce nombre diminue de 0,3% (-331) en septembre (+5,3% sur un an). Chez les jeunes, la baisse est notable. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A de moins de 25 ans diminue de 3,4% (-4,7% sur un an).

 

Inversion en 2016? 

Cette publication intervient alors que de nombreux voyants économiques ont viré au vert. A commencer par la croissance. Si elle a calé au deuxième trimestre, elle devrait atteindre cette année, selon l'Insee, un niveau inédit depuis 2011: 1,1%. Cela devrait permettre de stabiliser le chômage d'ici à la fin de l'année, selon l'Institut.

L'Unédic, qui gère l'assurance chômage, table sur une stabilisation à court terme, mais elle est plus optimiste pour 2016, année qui verrait 51.000 chômeurs quitter la catégorie A (sans aucune activité) des listes de Pôle emploi. C'est le scénario espéré par François Hollande, qui a promis une baisse "crédible" du chômage l'année prochaine. A défaut, le président de la République dit qu'il ne briguera pas de second mandat en 2017.

Depuis son arrivée à l'Elysée en mai 2012, environ 625.000 chômeurs supplémentaires se sont inscrits à Pôle emploi. Pour que le chômage reflue durablement, le gouvernement compte avant tout sur le pacte de responsabilité.