• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Jullouville : un meeting aérien international pour célébrer les 75 ans de l'opération Cobra

La patrouille de France et l'Airbus A380 survolent la plage de Jullouville devant 150 000 personnes, dimanche 4 août 2019. / © Simon Derien
La patrouille de France et l'Airbus A380 survolent la plage de Jullouville devant 150 000 personnes, dimanche 4 août 2019. / © Simon Derien

Sur la plage de Jullouville (50), le spectacle se passe dans le ciel. Dans le cadre des commémorations du 75ème anniversaire du D-Day, un grand meeting aérien y est organisé dimanche 4 août. La chorégraphie est assurée par des avions Piper, un Airbus A380 et, la patrouille de France.

Par Pauline Comte

Le ballet est soigné et répété. Dans le ciel de Jullouville, dans le Manche, les avions se donnent en spectacle. Le meeting aérien international est organisé dimanche 4 août après-midi, pour célébrer les 75 ans de l'opération Cobra.
 
 

Avions Piper, Airbus A 380 et patrouille de France

L'offensive américaine a été menée dans le Cotentin pendant la bataille de Normandie, à la fin du mois de juillet 1944. L'objectif ? Ouvrir la route de la Bretagne et enfoncer les lignes de défense allemandes.

Ce dimanche, au dessus de la plage de Jullouville, 150 avions de collection Piper s'élancent aux côtés du plus gros avion de ligne du monde - l'Airbus A380 - et de la patrouille de France.
 
 
 

Le devoir de mémoire

Cette manifestation est une première dans le Sud-Manche. 150 000 personnes ont fait le déplacement. Une manière de se plonger dans l'Histoire. "Si on veut continuer à être en paix, il faut maintenir ce devoir de mémoire", explique le maire de Jullouville, Alain Briere.

Pour aller encore plus loin, 300 véhicules historiques sont exposés au public. Et plus de 1 000 figurants arborent des tenues des années 1940.
 
 

Et le bilan carbone ?

Les écologistes de Manche-Nature s'inquiètent, quant à eux, du bilan carbone d'un tel événement. Ils se demandent si tout cela est bien adapté à l'époque. L'association s'insurge dans un communiqué du 27 juillet : la manifestation est "très bien pour le tourisme mais très très mal pour la planète, pour le climat et pour la santé de tous les êtres vivants". 

 
Reportage de Simon Derien et Valentin Le Roux

Sur le même sujet

Bonus

Les + Lus