Le D-Day célébré sur le web

Les Braves, ensemble de trois sculptures monumentales en hommage au courage, installées en 2004 sur la plage mythique d’Omaha Beach en Normandie / © Gaël Dupret/MaxPPP
Les Braves, ensemble de trois sculptures monumentales en hommage au courage, installées en 2004 sur la plage mythique d’Omaha Beach en Normandie / © Gaël Dupret/MaxPPP

En ce 6 juin 2016, les hommages aux héros du Débarquement se multiplient sur le net. Témoignages de soldats alliés, hommages d'anonymes ou de familles de vétérans, tous célèbrent cette journée du souvenir. Revue de web...

Par L.A.

Des hommages appuyés aux soldats alliés 






 




 


Les témoignages de soldats

France Bleu livre le témoignage Charles Norman Shay. Ce soldat amérindien a aujourd'hui 92 ans. Le 6 juin 1944, il débarque à Omaha Beach. Infirmier militaire, il fait partie de la "première vague" du Débarquement sur les plages normandes, où il soigne les blessés alors que les balles sifflent autour de lui. 

 

Il y avait un espèce de haut parleur grésillant qui disait que nos chances d'en réchapper étaient minimes et il fallait s'attendre à des pertes de 60 à 80%"
Gérard Médaisko

Léon Gautier, vétéran français du commando Kieffer, Gérard Médaisko, vétéran canadien du régiment de la Chaudière, Johannes Börner et Edouard Podyma : ils sont eux aussi des hommes du jour J. Le 6 juin 1944, ils étaient en Normandie des deux côtés de la ligne de front. Soixante douze ans plus tard, ils témoignent. Voici quatre portraits de vétérans de la seconde guerre mondiale recueillis par nos collègues de France 3. La série de témoignage est à revoir ICI. 
 

 

Un retour sur l'hommage au premier soldat français tué le 6 juin 1944

Un article de France 24 revenait, en 2014, sur l'opération Overlord, dont l'histoire avait il est vrai, "surtout retenu le débarquement des Américains, des Britanniques ou encore des Canadiens. Mais dans la nuit du 5 au 6 juin, des parachutistes français ont été parmi les premiers à participer à la Libération." Il y a deux ans, hommage était rendu à Emile Bouetard, premier soldat français tué le 6 juin 1944. Au soir du D-Day, ce sont 10 600 soldats alliés qui avaient perdu la vie. 


 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus