Régionales Normandie : le débat des 3 qualifiés résumé

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie

Depuis le grenier à sel à Honfleur, Hervé Morin (UDI/Modem/LR), Nicolas Bay (FN) et Nicolas Mayer-Rossignol (PS/ Union de la gauche) ont 1h10 pour nous convaincre de leur "moi, président". 

>>>>>> Un débat à voir en direct sur notre antenne à 18H05 et ce mercredi à 22H50

Et à revoir ici en intégralité



Un début de débat à l'image du premier tour, avec le Front National au centre des échanges

Une évidence après le premier tour, l'exercice du commentaire sur les résultats du premier tour qui amènent aujourd'hui Nicolas Bay, Nicolas Mayer-Rossignol et Hervé Morin à debattre  ici à 4 jours de l'élection. 
C'est la loi du genre, aucun des trois ne va nous dire qu'il n'est pas certain de l'emporter . C'est une posture imposée, mais à Honfleur rapidement le candidat frontiste passe à l'attaque. Pour lui "il y a un vrai risque que les socialistes l'emportent" dimanche, alors quand Hervé Morin fait des appels du pieds aux électeurs souverainistes de Debout La France - la seule réserve de voix de la droite- Nicolas Bay s'en prend à l'absentéisme du député de l'Eure au moment de son élection passée au conseil régional de Haute-Normandie. Une assemblée, où Hervé Morin n'aura siégé finalement qu'une seule fois.
Extrait débat second tour absence Morin

REGIONALES 2015 Hervé Morin attaqué sur son absentéisme au Conseil régional de Haute-Normandie. C'est à retrouver dans notre grand débat ce mercredi à 18 h 05 et 22 h 50 sur notre antenne et sur notre site internet.

Posté par France 3 Basse-Normandie sur mercredi 9 décembre 2015

Nicolas Mayer Rossignol saisit la balle au bond et tacle Morin sur le sujet. L'ex-ministre de la défense de Nicolas Sarkozy, assure vouloir abandonner tous ses mandats en cas d'élection à la présidence de la Normandie. Hervé Morin reproche aussitôt le cumul assumé de Nicolas Bay prêt à présider la région tout en étant député Européen. "Si vous n'êtes plus député européen cela vous posera un problème. Qui va pointer à la place de Marine Le Pen pour qu'elle touche ses indemnités ?", Nicolas Bay joue l'outrage et menace son adversaire de poursuite pour diffamation. Voilà qui offre au président sortant, l'occasion de se draper dans son sens des responsabilités. "Je n'ai jamais cumulé", Nicolas Mayer-Rossignol nous assure qu'il ne fait pas de plan de carrière mais parle "d'engagement" d'un sacerdoce au service des Normands. Sa rhétorique présidentielle va souvent, au cours du débat, lui faire lâcher une série d'anaphores "on va voter pour un président dimanche.. " ou bien encore, plus tard,  "moi président de la Normandie".

 

Une pique contre le Ministre de l'intérieur

"Il est possible que l'extrême droite l'emporte dimanche, je ne l'accepterais jamais" conclut, après sa première anaphore, le candidat socialiste. Nicolas Bay lui répond avec une autre rhétorique, un classique frontiste, haro sur le gouvernement et Bernard Cazeneuve en particulier.
extrait 2 déabt second tour Régionales Normandie

REGIONALES 2015 Nicolas Bay (FN) s'indigne de la présence de Bernard Cazeneuve au meeting de Nicolas Mayer-Rossignol. C'est à retrouver dans notre grand débat ce mercredi à 18 h 05 et 22 h 50 sur notre antenne et sur notre site internet.

Posté par France 3 Basse-Normandie sur mercredi 9 décembre 2015

Le choix de la Capitale régionale

Arrive le sujet, encore une fois qualifié d '"historique" de la réunification de la Normandie. Et là à entendre les trois candidats, il n'y a plus de débat. L'Etat ayant choisi Rouen comme Préfecture de région, le conseil régional doit légalement siéger à Caen, nous explique le représentant des exécutifs sortants. Hervé Morin est en phase sur cette question mais craint une sorte de parlement de Strasbourg à l'échelle régionale. "Les pléinières avec les socialistes auraient lieu à Caen, mais les sessions ordinaires et le travail au quotidien serait fait à Rouen", lui est pour des économies de structure et pour ne plus remplacer les fonctionnaires territoriaux partant à la retraite. Occasion d'un notable affrontement avec son adversaire de gauche.
Extrait 3 débat régionales Normandie 2nd tour

REGIONALES 2015 Pour Hervé Morin, il y a trop de fonctionnaires dans la Normandie réunifiée. C'est à retrouver dans notre grand débat ce mercredi à 18 h 05 et 22 h 50 sur notre antenne et sur notre site internet.

Posté par France 3 Basse-Normandie sur mercredi 9 décembre 2015

La jeunesse

Les jeunes se sont abstenus massivement au premier tour. Dans cette classe d'âge, le Front National arrive massivement en tête. Les compétences de la région sont importantes en matière d'éducation, avec l'entretien des lycées et avec la gestion des budgets de la formation professionnelle. Hervé Morin rappelle son souhait de créer une agence économique pour aider les entreprises naissantes à embaucher, son modèle économique étant la Bretagne avec sa forte capacité à vendre sa propre marque et sa propre attractivité économique. 
Nicolas Mayer-Rossignol prend à nouveau une posture présidentielle en appuyant à maintes reprises sur les "approximations" de son adversaire de la droite parlementaire et réutilise la thématique principale de la campagne d'un François Hollande, la jeunesse.
 

extrait 4 débat régionales Normandie 2nd tour

REGIONALES 2015 Que faire pour les jeunes en Normandie ? La réponse de Nicolas Mayer-Rossignol. C'est à retrouver dans notre grand débat ce mercredi à 18 h 05 et 22 h 50 sur notre antenne et sur notre site internet.

Posté par France 3 Basse-Normandie sur mercredi 9 décembre 2015



Suivront la thématique des transports et la politique en matière de développement durable - une nouvelle compétence de la région avec la gestion récente des fonds européens de développement- les différences sont notables entre le Front National, souhaitant un abandon du programme éolien offshore et une défense de la politique nucléaire hexagonale, et les deux autres candidats. Une déclaration d'intention de trois fois une minute clôture cette heure et dix minutes de débat.
Un mot revient pour Hervé Morin, "l'ambition", Nicolas Bay lui insite sur "ce vent de liberté qui a soufflé sur la Normandie" quand Nicolas Mayer-Rossignol parle d' "engagement et d'honnêteté".
 

Les dessins de Chaunu réalisés pendant ce débat d'entre deux tours


>>>>>Rendez-vous dimanche 19H00 pour vivre pendant trois heures sur nos antennes la soirée électorale du second tour.