• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Dans la Manche, Agnès Buzyn plaide pour le regroupement des professionnels de santé

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, était en visite dans la Manche le 3 mai. / © JY Gélébart France 3 Normandie
Agnès Buzyn, ministre de la Santé, était en visite dans la Manche le 3 mai. / © JY Gélébart France 3 Normandie

Ce vendredi, la ministre de la santé Agnès Buzyn s'est rendue au pole santé de la Haye du Puits puis à la Maison de service au public (MSAP) ainsi qu'au centre hospitalier de Carentan, des exemples illustrant selon elle un des axes du plan "santé 2022"

Par Raphaëlle Besançon

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, se déplaçait dans la Manche ce vendredi 3 mai, un déplacement conçu pour promouvoir le projet de loi "ma santé 2022", et plus particulièrement le regroupement des professionnels de santé au sein d'une même structure.
 

Loi santé : que contient cette réforme "globale" du système de santé ?

Que contient le nouveau projet de loi santé présenté en Conseil des ministres le 13 février 2019 par le gouvernement ? En février 2018, le Premier ministre Edouard Philippe avant annoncé une réforme "globale" du système de santé. Un an plus tard, trois points principaux se détachent de cette proposition.



Elle s'est ainsi d'abord rendue au pôle de santé libéral et ambulatoire de la Haye du Puits. Ce pôle concentre quatre médecins généralistes, trois médecins spécialistes, six infirmiers et plusieurs autres professionnels libéraux (sage-femme, orthophoniste, masseurs-kinésithérapeutes, etc). Il forme également des étudiants en médecine.
 
"L'objectif de ma loi aujourd'hui c'est vraiment des exercices regroupés, que ce soit des pôles de santé, des maison de santé pluriprofessionnelle, des centres de soins où les gens sont salariés", a expliqué Agnès Buzyn, "Ce qu'il faut c'est qu'un certain nombre de professionnels de santé, médecins et paramédicaux, s'organisent pour couvrir un territoire et réellement être en réponse aux besoins d'une situation." Une solution, selon la ministre de la santé, à la désertification médicale qui permettrait aux élus locaux de "respirer".
 
Dans la Manche, Agnès Buzyn plaide pour le regroupement des professionnels de santé
Reportage de Jean-Yves Gélébart et Stéphanie Lemaire

La ministre s'est ensuite rendue à la Maison de service au public (MSAP) de Carentan. Cette structure est l'un des projets annoncés par Emmanuel Macron dans son allocution du 25 avril : doter chaque canton d'une Maison de services, où tous les services de l'État seraient regroupés.
 

À Carentan, le site rassemble la caisse d’allocations familiales (CAF), Pôle emploi, la Mission locale, la Mutualité sociale agricole (MSA), la caisse d’assurance retraite et de santé au travail (CARSAT), CAP Emploi, les services de probation pénitentiaires et l’association du bassin d’emploi de Carentan.

Dernière étape de la visite d'Agnès Buzyn dans la Manche, le centre hospitalier de Carentan. Celui-ci est associé au groupe national hôpital de proximité depuis le lancement des travaux autour du plan Ma Santé 2022. D'ici 2022, 500 à 600 établissements de santé devraient se voir labelliser "hôpital de proximité". Ils se concentreront sur la médecine générale, la gériatrie et la rééducation.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Embarquez à bord d'une moissonneuse-batteuse !

Les + Lus